Des foils sur les Imoca ?

Plus d'informations
il y a 6 ans 1 mois #170156 par azerty
Réponse de azerty sur le sujet Des foils sur les Imoca ?


Steam-punk, tout au plus ;)


Sail and Steam visiblement.... :lol: :lol:


2 semaines et 5 jours pour me sortir une vanne de ce calibre….

:kiss:

ENFIN !!! comme dirait mon ami Agboton :


______________________________________________

Ce message s’auto-détruira dans quelques minutes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 1 mois #170158 par Thierry
Réponse de Thierry sur le sujet Des foils sur les Imoca ?


Steam-punk, tout au plus ;)


Sail and Steam visiblement.... :lol: :lol:


2 semaines et 5 jours pour me sortir une vanne de ce calibre….

:kiss:

ENFIN !!! comme dirait mon ami Agboton :


J'n'avo n'in vu t'réponse avant... :blush: :oops:

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: azerty

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 6 ans 1 semaine #171061 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Et c'est parti, Maitre Coq va passer en chantier.

D'après certains spécialistes rencontrés ces derniers temps, il y a pour le moment deux problèmes pour les foils : un manque de préparation et un mode d'emploi à trouver.
-Manque de préparation qui d'après eux a induit les casses sur la Jacques Vabre. Les constructions ont pris beaucoup de retard du fait de la mise en oeuvre beaucoup plus compliquée que prévue. Beaucoup de bateaux n'avaient pas navigué assez. Sauf Banque Pop qui est à l'arrivée.
-Mode d'emploi : apparemment ceux qui ont trouvé le mode d'emploi vont beaucoup beaucoup plus vite. Gros boulot de mise au point notamment pour trouver la bonne incidence qui ne peut bouger.

A voir donc qui va suivre Maitre Coq !

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 6 ans 1 semaine #171090 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: NicodeLyon

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois - il y a 5 ans 11 mois #171385 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Bon en ce moment la transat dont tout le monde se fout... La B to B. Pas mal de défections après la Jacques Vabre. A noter néanmoins la participation de Gitana et de Safran qui avaient abandonné la Jacques Vabre. C'est Gitana qui est en tête , Safran lui a quelques soucis.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Dernière édition: il y a 5 ans 11 mois par Cédric F.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171392 par Thierry
Réponse de Thierry sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Bon en ce moment la transat dont tout le monde se fout... La B to B. Pas mal de défections après la Jacques Vabre. A noter néanmoins la participation de Gitana et de Safran qui avait abandonné la Jacques Vabre. C'est Gitana qui est en tête , Safran lui a quelques soucis.


Safran n'est pas Safran.... En fait Morgan Lagravière a loué le bateau "adopteunskipper.net" de Nicolas Boidevezi pour faire cette transat et ainsi obtenir sa qualif pour le Vendée Globe. Le bateau de Nicolas Boidevezi est ainsi rebaptisé Safran le temps de la course....

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171395 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Bon en ce moment la transat dont tout le monde se fout... La B to B. Pas mal de défections après la Jacques Vabre. A noter néanmoins la participation de Gitana et de Safran qui avaient abandonné la Jacques Vabre. C'est Gitana qui est en tête , Safran lui a quelques soucis.


Safran n'est pas Safran.... En fait Morgan Lagravière a loué le bateau "adopteunskipper.net" de Nicolas Boidevezi pour faire cette transat et ainsi obtenir sa qualif pour le Vendée Globe. Le bateau de Nicolas Boidevezi est ainsi rebaptisé Safran le temps de la course....


Merci de l'info Thierry. Dire à quel point cette transat me passionne...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171398 par Thierry
Réponse de Thierry sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Décidément cette transat est également décimée avec des soucis technique (verrin de quille) pour Thomas Ruyant et plus inquiétant Paul Meilhat qui demande assistance après s'être sérieusement blessé lors d'une manœuvre

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171423 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Décidément cette transat est également décimée avec des soucis technique (verrin de quille) pour Thomas Ruyant et plus inquiétant Paul Meilhat qui demande assistance après s'être sérieusement blessé lors d'une manœuvre


Et hop hélitreuillé ! On espère que le diagnostic ne révèlera rien de trop grave. Et que le bateau pourra être sauvé.
Cela montre à quel point les 60 pieds Open sont devenus des engins absolument terribles pour les organismes des athlètes.

Sinon pour la course... Il n'y en a pas, encore moins avec l'abandon de SMA. Comme je n'ai pas regardé en détail les conditions météo, je ne sais pas trop quelles conclusion tirer mais j'ai quand même le sentiment que l'absence de foil pour le prochain Vendée Globe n'est pas une option sérieuse pour prétendre jouer la victoire. Gitana avait mis 360 milles d'écart à un bateau comme SMA en un rien de temps.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171424 par azerty
Réponse de azerty sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Paul Meilhat qui demande assistance après s'être sérieusement blessé lors d'une manœuvre



l'a pas mis son casque ?

______________________________________________

Ce message s’auto-détruira dans quelques minutes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171425 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Paul Meilhat qui demande assistance après s'être sérieusement blessé lors d'une manœuvre



l'a pas mis son casque ?


Sans doute pas, mais cela n'aurait pas servi à grand chose étant qu'il est blessé à la jambe, à la hanche et auc cotes. Par contre les tenues d'impact...

Et qui va porter réclamation parce qu'aucun ne porte de casque ?

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171426 par Thierry
Réponse de Thierry sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Paul Meilhat qui demande assistance après s'être sérieusement blessé lors d'une manœuvre



l'a pas mis son casque ?


Sans doute pas, mais cela n'aurait pas servi à grand chose étant qu'il est blessé à la jambe, à la hanche et auc cotes. Par contre les tenues d'impact...

Et qui va porter réclamation parce qu'aucun ne porte de casque ?


Y a pas de foils sur SMA il était pas obligé... :S

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171427 par azerty
Réponse de azerty sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Paul Meilhat qui demande assistance après s'être sérieusement blessé lors d'une manœuvre



l'a pas mis son casque ?


Sans doute pas, mais cela n'aurait pas servi à grand chose étant qu'il est blessé à la jambe, à la hanche et auc cotes. Par contre les tenues d'impact...

Et qui va porter réclamation parce qu'aucun ne porte de casque ?


arf… du moment qu'il ne naviguait pas dans un DST….

______________________________________________

Ce message s’auto-détruira dans quelques minutes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171428 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

Paul Meilhat qui demande assistance après s'être sérieusement blessé lors d'une manœuvre



l'a pas mis son casque ?


Sans doute pas, mais cela n'aurait pas servi à grand chose étant qu'il est blessé à la jambe, à la hanche et auc cotes. Par contre les tenues d'impact...

Et qui va porter réclamation parce qu'aucun ne porte de casque ?


Oui mais est-ce que le leader a son casque lui ?
Y a pas de foils sur SMA il était pas obligé... :S


Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171456 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Arrivée prévue de Seb Joss ce soir. Comment dire ? Même si la concurrence n'était pas énorme à part SMA, il aura foutu une branlée monumentale aux autres.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 11 mois #171488 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
www.voilesetvoiliers.com/course-regate/arrivee-transat-st-barth-port-la-f/

Le premier mec à gagner une transat en solitaire sur un Foiler est le premier coureur au large à s'être intéressé en France au Moth à foil qu'il avait ramené d'Australie.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172496 par Corentin
Réponse de Corentin sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Ces foils qui agitaient des fous...

Les foils sur IMOCA m'ont laissé perplexe dans la mesure où personne ne parlait de leur exposition aux OFNIs, à l'exception de quelques membres avisés de ce forum. J'ajouterais qu'avant la problématique de la remontée de l'Atlantique Sud (évoquée dans un post précédent), il y a tout simplement la descente de l'Atlantique Nord. On se souviendra de la dernière édition qui avait vu la plupart des abandons se produire dans les deux premières semaines de course. Pour mémoire, Vincent Riou avait jeté l'éponge suite à une rencontre malheureuse avec une balise errante. L'objet avait endommagé une partie de la coque mais surtout le tirant d'outrigger. Cette pièce se situe aussi à l'extérieur du bateau mais reste beaucoup moins exposée qu'un foil même rentré. Au risque d'enfoncer des portes ouvertes, rappelons que 100 % des gagnants du Vendée globe ont terminé la course.
Dans ces conditions le pari se révèle osé de tout miser sur le gain de vitesse du foil. A ce jeu psychologique, les skippers (prétendant à la victoire) prennent le risque du foil plutôt que celui de devenir fou à voir les autres leur coller des milles et des milles dans la vue. Au point même, comme Jérémie Beyou, de se lancer dans un chantier très tardif. Quand on sait le temps que demande la fiabilisation et que l'on connaît la nécessité de naviguer longuement, on se dit qu'il prend un risque insensé. Rappelons qu'il a été victime de nombreuses avaries sur des éléments bien plus fiables qu'un foil et qui l'ont empêché de terminer les courses. Ne vaudrait-il pas mieux un bateau sans foils bien préparé et optimisé ? Surtout que dans les océans du sud, parfois les skippers doivent lever le pied.
Avec les foils sur les Imoca, il ne manque plus qu'on en rajoute sur les Figaro de troisième génération pour que Port la forêt deviennent la vallée des foils.

Sur la monotypie en IMOCA, celle-ci n'a pas été décidée mais malgré tout on notera que presque tous les bateaux neufs sont dessinés par VPLP/Verdier. On remarquera aussi que les coques de Gitana et St Michel Virbac sortent des mêmes moules, tout comme celles de Banque Pop et Safran. Dans ces conditions, on a des coques identiques, des mats identiques, des quilles identiques, ça respire la monotypie déguisée.
Le fait qu'un architecte soit à la mode revient à faire un pas vers la monotypie. Je me demande comment cet architecte peut bosser sans révéler les secrets des uns aux autres. Il ne peut pas réinventer la poudre à chaque fois. Ce phénomène n'est pas nouveau, il y avait les plans Farr avant chez le Imoca et les plans JK sur la Volvo.

C'est amusant de voir que les pratiquants en monotype cherchent à avoir le bateau le plus récent car jugé plus performant. En témoigne, notamment en dériveur, la vitesse avec laquelle certains renouvellent leur matériel. En agissant ainsi, ils cherchent à faire la différence sur le matériel avant de la faire sur l'eau. Cela me rappelle Orwell et sa ferme des animaux : Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres .
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cédric F, toine-le-normand, antoinetolosane

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172515 par pj47000
Réponse de pj47000 sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Je partage tes inquiétudes concernant le risque de casse des foils lors d'une rencontre avec un OFNI, on a vu sur la dernière transat que certains bateaux n'ont même pas eu besoin des ofni pour connaitre des problèmes de structure :unsure:

Bien sur pour gagner il faut arriver, mais le but dans une compétition (à ce niveau là) c'est quand même d'arriver le premier pas juste d'arriver, et le gain de vitesse grâce aux foils sur les IMOCA au largue est maintenant une évidence.

Je suis par contre sceptique sur les bateaux ancienne génération transformés, quand ont voit sur les nouveaux bateaux les problèmes de contrainte sur la structure du bateau (pourtant étudiées pour les foils), comment vont réagir des bateaux modifiés?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172519 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Intéressant tout cela.
Sur la question des OFNI. Oui c'est évident... Mais comme le dit PJ47000, ceux qui mettent des foils sur des anciens bateaux en ont rien à foutre de boucler la boucle. On reprendra la célèbre phrase de Malinovski "seule la victoire est jolie". La seule chose qui les intéresse c'est la victoire et il y a une très forte probabilité qu'au moins un bateau à foil soit à l'arrivée... Et donc devant tous les autres. Si on veut seulement boucler la boucle, on prend un bateau d'une autre génération... Evidemment terminer l'épreuve c'est s'assurer une place d'honneur mais cela n'aura jamais le goût d'une victoire... On se souvient de Jean-François Coste en 1989-90 terminant en héros le premier Vendée Globe à la 7ème place, on a oublié ceux qui ont terminé dernier sur les éditions suivantes. La professionnalisation de la course, son passage d'une aventure à une régate autour du monde a remis la performance sportive au centre de l'épreuve.

Oui dans les équipes qui visent la victoire, on est dans une quasi monotypie avec un architecte dominant. Et oui l'arrivée des foils dans la classe demande des gros budgets que beaucoup d'équipes ont du mal à aligner. Cependant, je maintiens que la décision de ne pas passer à une stricte monotypie a été la meilleure qui soit pour garder un peu de l'esprit du Vendée, pour permettre à des amateurs ou de jeunes coureurs de faire l'épreuve à moindre coût.

Pour revenir sur les foils :
Sur les anciens bateaux quels sont ceux qui vont être transformés ? Maître Coq de Beyou. Elies ne modifie pas le sien me semble-t-il ni même Meilhat. Il faut se souvenir que les archis avaient signé des exclusivités avec les équipes qui ont construit des nouveaux bateaux et donc que rien ne pouvait être fait avant janvier 2016 pour les autres équipes.
Sur les problèmes de structure sur la Jacques Vabre. Pour en avoir parlé avec une personne qui n'a pas d'intérêt dans l'histoire mais est au courant de tout, il n'y a rien d'inquiétant. Ils sont liés aux problèmes de retard dans la construction des bateaux et donc au manque de temps de nav et de fiabilisation. Banque Pop n'a pas eu de problème car c'est celui qui avait le plus navigué. On peut donc penser que pour Beyou, il n'y aura pas trop de problème en chantier et qu'il bénéficiera de l'expérience des autres. Restera la question du mode d'emploi du bateau. Les stages dans la vallée des foils permettront là aussi de bien progresser.
Sur la performance des foilers, ce qui est certain c'est qu'à chaque sortie les performances s'améliorent et que cela devrait continuer. Apparemment hier à la conférence de presse du Vendée Globe ça parlait d'un tour en 75 jours...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: pj47000

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172528 par Thomas
Réponse de Thomas sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
PRB ne passe pas aux foils aussi, après son bateau est différent des autres. Il ballaste beaucoup, a refermé l'arrière du bateau comme sur les anciennes générations.
Un jeune de 22 ans s'est inscrit avec l'ancien Superbigou de Bernard Stamm, vu l'ancienneté du bateau on ne pourra pas vraiment parler d'un futur Gabart

4000 FRA 4414 "Bravo" / 49er FRA 610

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172530 par flebas
Réponse de flebas sur le sujet Des foils sur les Imoca ?

On se souvient de Jean-François Coste en 1989-90 terminant en héros le premier Vendée Globe à la 7ème place, on a oublié ceux qui ont terminé dernier sur les éditions suivantes.

Je l'avais oublié. Une des raisons de son succès, c'est qu'il naviguait sur un bateau de légende, et qu'il était là pour vivre son tour du monde et le raconter.

Sur les anciens bateaux quels sont ceux qui vont être transformés ? Maître Coq de Beyou. Elies ne modifie pas le sien me semble-t-il ni même Meilhat. Il faut se souvenir que les archis avaient signé des exclusivités avec les équipes qui ont construit des nouveaux bateaux et donc que rien ne pouvait être fait avant janvier 2016 pour les autres équipes.

C'est pour ça que Beyou travaille avec une autre équipe d'architectes.

Sur les problèmes de structure sur la Jacques Vabre. Pour en avoir parlé avec une personne qui n'a pas d'intérêt dans l'histoire mais est au courant de tout, il n'y a rien d'inquiétant. Ils sont liés aux problèmes de retard dans la construction des bateaux et donc au manque de temps de nav et de fiabilisation.

Je crois que c'est aussi lié au changement de mode de construction des bateaux. Jusque-là les coques étaient construites en sandwich carbone avec une âme souvent en nid d'abeille. Les derniers bateaux sont en carbone monolithique avec de très nombreux renforts pour donner la raideur au bordé. Ce sont ces renforts qui se sont cassés ou décollés sur plusieurs bateaux.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: pj47000

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172533 par Corentin
Réponse de Corentin sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Je suis d'accord, rester sur l'open était une bonne décision. Les bateaux se ressemblent énormément, en tout cas pour les derniers nés, mais il m'apparaît important qu'un autre type de coureur puisse courir sur des machines plus anciennes. D'une part parce qu'il faut continuer à les faire naviguer et d'autre part pour que ceux, que Desjoyeaux nomment "coubertinistes", puissent eux aussi, vivre et partager une belle aventure.
Gagner est une belle chose mais ne regarder que cela m'apparaît trop réducteur. Je ne pense pas que la deuxième place d'Armel Le Cléac'h ne soit pas magnifique. Elle restera dans l'histoire tant elle est liée à la victoire de Gabard. De même, en dépit de sa dernière place, le parcours d'Alexandro Di Benedetto se révèle remarquable et enthousiasmant. N'oublions pas aussi le super Vendée de Tanguy De Lamotte. C'est la magie du Vendée où chaque participant est un héro, en témoigne l'accueil que leur réserve le public. Je préfère l'aventurier au pure compétiteur qui cours en voile comme il pourrait le faire dans un autre sport.
Voile magazine avait publié il y a quelques mois, un reportage sur Safran et Morgan Lagravière. La revue nous appâtait avec le foils mais la dessus, a part dire qu'on ne savait pas, on n'a pas appris grand chose. En revanche, il était écrit que Morgan Lagravière avouait ne pas prendre trop de plaisir sur l'eau, qu'il préférait l'engagement physique. Dans ces cas là, pourquoi il n'a pas choisi l’athlétisme, les courses durent quand même moins longtemps. Je trouve ce genre de propos étonnant autant que décevant. Comment communiquer avec un tel état d'esprit, sans mentir au public ? Pour moi la voile, naviguer, la mer sont des passions que je pratique par plaisir. Je pense que les messages passent d'autant mieux lorsqu'ils sont exprimés par des gens passionnés, adorant ce qu'ils font. Dans une course comme le Vendée, qui passionne vraiment un nombre de personne totalement étranger au monde marin, qui rêvent devant ces skippers devenus héros, je trouve que l'aveu de Lagravière constitue un mensonge autant qu'un manque de respect à tous ces admirateurs. La voile est à l'honneur une fois tous les quatre ans (j'exagère à peine), si les skippers se mettent à tenir ces propos, le Vendée Globe court à sa perte. C'est pourquoi, je trouve vital que les aventuriers, qui partent pour le plaisir et pas pour la gagne font la magie du Vendée. Ils démontrent à ce monde dans lequel on ne veut faire de la place qu'aux vainqueurs, qu'il existe d'autres aspirations tout aussi belle que la victoire.
Pour en revenir aux foils, il faut réellement espérer que les machines vont tenir, sinon gare au haro médiatique sur cette course et ses abandons.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172535 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Tu soulèves un des problèmes fondamentaux de la course au large actuelle et de la voile : comment composer entre la dimension aventure et la dimension sportive sachant que l'une joue plutôt contre l'autre ? Et si de 1964 (victoire de Tabarly) à aujourd'hui la voile a réussi à concilier les deux, à décliner le concept de sport-aventure, cela devient de plus en plus difficile aujourd'hui même si le Vendée-Globe arrive encore à trouver ce subtil équilibre. Et cela devient difficile à concilier sans doute parce que la voile française a trop communiqué sur le registre de l'aventure et pas assez sur celui de la compétition, pas assez sur celui du sport. La voile au large restera populaire et perçue comme une aventure parce qu'il n'y a pas d'identification possible par le public avec les coureurs au large. On sait tous que nous ne ferons pas le Vendée Globe. Finalement il n'y a pas besoin d'en rajouter. Il faut par contre montrer que c'est aussi un sport et une compétition. Cela ne fera pas fuit le public. De ce point de vue là, une course comme la Volvo est une merveilleuse réussite.

Bref je suis moins sévère que toi avec cette génération de jeune coureur issu de l'olympisme comme Morgan Lagravière. Ils assument leur côté compétiteur, leur côté sportif de haut-niveau.

Ce qui m'inquiète plus dans la perspective du prochain Vendée Globe, c'est que les vacations vont se multiplier avec les bateaux en course. cette profusion de la parole pourrait justement être un élément pour casser la magie du Vendée Globe plus que d'avoir des coureurs qui assument leur côté compétiteur.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172536 par Corentin
Réponse de Corentin sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
La voile ne peut se défaire du côté aventure car pour un compétiteur, même s'il joue à fond la gagne, compétition et aventure sont les deux faces inséparables d'une même médaille. Souvenons-nous du Vendée Globe 2000/2001 lorsqu'en tête de course, Yves Parlier démâte. Que fait-il ? Renonce-t-il parce qu'il sait sa course perdue ? Non, il continue pour écrire l'une des plus extraordinaire histoire de marin moderne. Il fait route vers une terre qui le protège, fabrique un gréement de fortune performant avec les moyens du bord, sans assistance technique tout en respectant la règle sur le débarquement. Il poursuit sa route et termine en mangeant des algues. Je n'encouragerais personne à suivre sa voie mais son exploit démontre que la voile va bien au-delà de la compétition. Les coureurs au large le reconnaissent, face aux éléments, ils n'y a pas de victoire possible si ces derniers jouent contre eux. Il faut lire aussi les histoires de naufrages dans le grand sud pour comprendre que la compétition devient anecdotique quand il s'agit de survivre. Pour Lagravière je suis sévère parce que j'ai sincèrement été surpris de lire ses propos. Je m'intéresse beaucoup à la classe figaro et sa course mythique. Je l'ai vu arriver avec une méthode différente des autres, il ne s’entraînait pas au pôle course au large du Finistère. Il a démontré un talent incroyable et aurait pu gagner la solitaire. Je pensais, naïvement, que seule la passion et le plaisir pouvait le guider vers ses succès. Or, comme un gamin qui découvre que le père noël n'existe pas, je me rends compte de la froide réalité du compétiteur. C'est quelque chose que j'ai du mal à apprécier car la gagne à tout prix ne fait partie de ma philosophie. Si j'admire l'abnégation dont il doit faire preuve au quotidien pour continuer dans cette voie, le message véhiculé, qui en dit long sur notre société, me choque malgré tout. J'espère sincèrement que les Imoca resterons des Opens 60 parce qu'il faut conserver l'esprit du Vendée Globe en laissant participer des compétiteurs, des aventuriers, et des marins qui sont un peu des deux, avec ou sans foils.
Concernant les vacations, en tête de flotte sa va donner « tout va bien ici, je m'éclate, ça avoine », vu que désormais l'intox fait partie du jeu. J'aimerais beaucoup voir plus de vidéos sur la réalité de ce que vivent les coureurs. Il en existe de trop rare sur Gabart qui ne va pas aussi bien qui le prétend. Je ne sais pas si le public ne va pas se lasser du mensonge. Ca me permet de poser deux questions sur les communications.
Vu que le routage est interdit, qui contrôle les mails avec les équipes techniques ?
Vu que l'assistance est interdite, que penser de la communication avec les équipes techniques notamment pour la réparation en mer ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Absent
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 5 ans 9 mois #172538 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Des foils sur les Imoca ?
Aventure signifie quoi aujourd'hui quand les mecs sont en contact avec l'extérieur à n'importe quel moment du jour et de la nuit ? L'aventure signifie quoi quand les dispositifs d'intervention en cas de problème sont tellement performants qu'on peut aller chercher quelqu'un en détresse dans les 40emes. Et j'allais dire l'aventure signifie quoi aujourd'hui quand en son nom on légitime des comportements anti-sportifs comme celui de Bernard Stamm lors du dernier Vendée-Globe ? Je suis entièrement d'accord pour dire qu'il faut que dans l'aventure course au large et dans le Vendée Globe il reste une part d'aventure mais la réduire à cela, la mettre à toutes les sauces, c'est aussi la meilleure manière de la délégitimer... Pour cela que la position d'un Morgan Lagravière qui se met dans le rôle du pur compétiteur ne me choque pas plus que cela. Au moins il n'y a pas de faux semblant comme certains qui vaincus jouent à l'aventurier. C'est très marketing l'aventure. Mais les vrais aventuriers je n'en connais plus beaucoup. Pour la définition de l'aventurier relire le formidable ouvrage de Roger Stéphane "portrait de l'aventurier" :
www.grasset.fr/portrait-de-laventurier-9782246300724
Rien ne me choque plus en fait que le fait de dévaloriser l'aventure en la mettant à toute les sauces. L'aventure c'est aussi la rareté et le silence et de ce point de vue là, tout dans le grand cirque médiatique est doucement en train de tuer l'aventure en tout cas dans le monde de la course au large. Par pour autant -et de ce point de vue là l'exemple de la Volvo est passionnant- que la perte d'une dimension aventurière rend l'événement moins intéressant. Mais le registre de la communication n'est plus vraiment sur le thème de l'aventure... A mon sens difficilement compatible avec la profusion de la com et l'intox. L'aventure ce sont des états d'âme. Aujourd'hui on ne voit pas beaucoup de d'état d'âme chez les coureurs.
Tabarly c'était pas un aventurier contrairement à ce que le mythe entretien. Non c'était à la limite un marin mais aussi et surtout un formidable compétiteur.

Le contrôle du routage n'existe pas : c'est une déclaration sur l'honneur. cela avait même permis à un très grand marin français d'insinuer qu'une concurrente Anglaise avait recours à du routage extérieur. C'est comme le dopage dans le sport. Je ne me fais aucune illusion : à plus ou moins long terme on découvrira qu'un mec triche sur ce point.
Sur les réparations : l'assistance extérieure est autorisée et réglementée. Mich Dej aurait-il réussi à lancer son moteur dans le pacifique sans les réflexions de toute son équipe à terre ?

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.338 secondes