International Moth Class Association (IMCA France)

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #47901 par Vince St Malo
Réponse de Vince St Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Bonjour à tous,

après tous les précieux conseils que vous m'avez donné, je me devais de vous tenir au courant. J'ai fait ma première nav' hier. Tout s'est bien passé. J'ai été étonné par la facilité à naviguer ce bateau(comparé avec celui de Nico essayé précédemment). Une quinzaine de déssalage en 2 heures dans 10 noeuds,donc plutôt ravi. Le bricolage continue. Le prodder est presque terminée, le foil du safran est fini (ils n'étaient plus solidaires). Seul problème, les écumiers (qui permettent au bout de tension de trampoline de passer à travers la coque) fuient. Du coup environ 40cl d'eau après deux heures, donc c'est reparti pour du boulot. A bientôt. Vincent

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48642 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Meric de répondre à l'article sur le blog de Jean sur votre vision du moth en France. Tous les avis comptent si on veut que la Classe Française se développe et attire des gens ...

moth-pour-tous.over-blog.net/article-3189495.html

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • lemott
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 14 ans 10 mois #48649 par lemott
[quote author=Nico de Saint Malo
moth-pour-tous.over-blog.net/article-3189495.html


Je suis trop c...... pour les ordi. J'ai essayé de mettre un texte en commentaire chez Jean. Pas marché.
Fait ch............................................. >:( >:( >:( >:( >:(
Bon je le mets là:



Salut Jean,

bon texte.

C'est vrai ce que dit Nico de Brest: les lowriders créent plutôt des réactions "bof" et se vendent mal en ce moment. Pourquoi?

On est un peu victime de notre succès médiatique. Tout le monde flâche sur les foilers avec le désir d'un acheter un à 2000¤. Ce qui est bien sûr impossible. Suite: un bon moth lowrider qui coûte entre 2000 et 4000¤ (ce qui est peu vu la qualité et la sensation) est considéré comme "outdated", reste alors difficile à vendre. Mais en réalité, c'est une machine fantastique et la base de départ et d'apprentissage.

Constat: 2 faits: Il y a une bonne base de bateaux lowrider en Europe continentale. Mais pas assez de personnes qui se lancent dans la pratique.

Résumé:

a) le vrai virus du Moth ne s'attrappe jamais par le papier glacé ou via l'écran. Faut voir les gens qui en font et essayer.

b) ergo: médiatisation joli, mais m'en fous. (beaucoup aiment la F1. personne n'en fait)

c) il y a assez de régates sur lesquelles on peut se brancher.

Solution (notre boulot de base): Faire naviguer le maximum de bateaux dans des endroits les plus faciles d'accès (pour éviter la casse à la plage par exemple), peu importe l'âge des montures. Et arriver à un maximum dans l'index inscrits/participants (Der: 10/5 seulement). Faut choisir des évènements.

Pour ça il faut un calendrier Européen dans lequel chacun pourrait s'inscrire. Sur breizhskiff bien sûr.

Moi, p.e. je ferai en 2007: Der, Belgian open, un truc aux pays-bas (Bruinisse peut-être). J'irai au Der avec deux bateaux voire trois (pour faire participer et essayer).

Après, chacun pourra motiver ses troupes pour ces régates. Moi les Allemands qui sont déjà venus au Der, à Bruinisse depuis qq années et ont au moins inscrit le Belgian open dans leur calendrier.

bonne continuation

andreas

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48651 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Salut Andreas
J'ai mis ton message en commentaire sur le blog de jean zorro;

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48676 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Pour être en adéquation avec ce que je vais dire, je poste ici et non sur le blog de Jean que je lis cependant régulièrement tout comme le blog de Nico.
Je vais être un peu polémique : mes propos n'engagent que moi et sont ceux d'une personne qui ne navigue pas en Moth bien que j'aime beaucoup ce bateau. Qui sait, un jour...

Il ne faut pas se tromper sur la problématique à laquelle doivent faire face les Mothistes français qui par beaucoup de points s'inscrit dans la problématique des skiffs tout en en différant sur d'autres :

Similitudes tout d'abord : les Moths comme les skiffs sont médiatisés. Contrairement à ce qu'on pense, il y a eu beaucoup d'articles dans beaucoup de journaux, spécialisés ou non, sur le web... La médiatisation en terme de quantité est selon moi secondaire : le Moth inter est beaucoup plus connu que vous ne le pensez. C'est la manière dont on en parle qui pose problème parce que, comme les skiffs, des images reçues circulent et plus encore depuis l'essor des Moth sur foils. Au rang des images reçues, tout comme les skiffs, il y a l'instabilité, la technicité, le prix... L'absence de bateaux en nombre suffisant pour régater ? Là aussi, il faut arrêter, il y a pas mal de Moth en France mais il n'y avait guère que David pour se présenter à des régates comme il n'y avait que quelques "pionniers" pour se présenter à des régates de skiffs à une époque. La stratégie de développement ne peut donc faire l'impasse sur le "combat" visant à casser ces images d'Epinal. A voir pour décliner cela en actions concrètes.
L'illusion qu'une classe de skiff se développera seule de son côté : le développement des skiffs a été longtemps gêné à la fin des années 90 par la guéguerre commerciale entre les marques avec chacune leur régate à quatre participants. Je ne pense pas que les Moths pourront se développer seul de leur côté avec trois ou quatre courageux à chaque bout du pays.

Différence avec les skiffs : la tentation de l'isolationnisme.
Selon moi, vous devez relancer la classe bien sûr, l'administrer, la développer mais en évitant la tentation de faire cela seul de votre côté comme vous en donnez à mon avis l'impression (je ne serais pas impliqué dans breizhskiff, je dirais cela également parce que c'est la perception que j'ai ;)). On aurait tous envie de pouvoir régater en monotypie mais ce n'est pas le cas pour un bout de temps. Alors jouons à fond l'interséries et si une classe est suffisamment nombreuse, il sera temps d'envisager des départs séparés comme au Der en 2006. En gros, sans remettre bien évidemment en cause ce que vous faites avec vos blogs, je trouve dommage par exemple que ce débat sur l'avenir du Moth en France n'ait pas lieu ici... Cela traduit quelque chose selon moi...
Autre différence sur laquelle, il va falloir travailler : la possibilité de construire son bateau est un aussi gros avantage qu'un handicap. Seulement, pour l'équilibre et le développement de ce genre de classe, il faut mettre les naviguants dans les chantiers et les bricoleurs sur l'eau. La classe française de Moth, contrairement aux classes anglo-saxonnes et David mis à part, n'était jusqu'à présent constituée que de personnes qui prennent plus de plaisir dans les chantiers que sur l'eau. Comme si la dimension individualiste de la construction amateur avait entraîné une aversion pour les régates, la convivialité, les rassemblements... Un peu comme si les Moths n'avaient été vendus en France que pour la possibilité de construction qui du même coup est devenue la finalité et non pas le moyen. Ce n'est pas la possibilité de construction du Moth qui fait son intérêt. Ce sont bien les sensations, l'esprit et l'approche de la navigation qui rendent ce bateau passionnant. La possibilité de le construire en amateur, idée qui nous est vendue ou nous a été vendue par certains de ses promoteurs en France, a été d'une certaine manière un second handicap technique dans la perception que se font les gens de ce bateau formidable.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48679 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Les mothistes francais sont en tain de se chercher en ce moment. Le désengagement annoncé de David nous perturbe tous beaucoup car la cohésion de la classe repose entièremment sur lui. Nous sommes donc en pleine réflexion sur la manière de développer la classe ... et elle se fera avec l'aide indispensable de Breizhskiff donc pas d'inquiétude sur le fait de quitter le navire.


Seulement je pense que ce qui fait défaut aujourd'hui c'est la visibilité de cette classe à l'extérieur ... ce qui ne pousse pas les gens à ouvrir la porte et voir si il y a une vrai communauté active qui pourra leur donner des infos, les soutenir dans leur apprentissage, dans la construction et organiser des rassemblements.
La dessus les évènements et le forum de Breizhskiff sont incontournables pour les moths. Mais organiser quelques évènements spécial moth serait aussi, je pense, une bonne chose pour communiquer de manière plus ciblée sur le bateau.

La population (déjà captive) intéressée par les moths est sensiblement la même que celle de Breizhskiff, mais je crois qu'il faut ouvrir la porte à la grande majorité des régatiers du dériveur qui sont dans la filière fédérale et qui eux ne connaissent pas BSP ou ne participent pratiquement jamais au forum. J'ai rarement entendu parlé de BSP sur le parking des régates de 420, lasers, etc. Mais bon je me trompe peut-etre ... et je demande un contradicteur !

Je partage ton analyse en ce qui concerne nos points communs et nos divergences surtout sur la population des mothistes francais qui selon moi passe trop de temps à bricoler au lieu de naviguer. Par contre pas d'accord sur le fait que nous sommes tous seul de notre côté, en tout cas pas dans mon cas.

L'arrivée des foils va peut-être changer la donne, pour preuve je n'aurai jamais franchi le pas sans les foils et je pense idem pour Sébastien Josse. Je suis un pure régatier et j'y connais rien en construction (mais ca va peut-etre venir). Donc la porte s'ouvre sur de bons régatiers du circuit classique mais qui en on marre des jauges hyper restictives et des ambiances trop élitistes des classes fédérales et qui ne s'amusent plus beaucoup sur des bateaux dépassés et plus très funs. Un portrait qui me ressemble en quelque sorte. La population potentielle est énorme. Je ne compte plus mes potes qui font que du surf ou du kite après avoir été dans les meilleurs francais en dériveur et qui ont vite arrêté après avoir atteint un excellent niveau ...

Je pense que le rencontre de ces personnes avec les vieux de la vieille du pot de résine et de la strat' dans la garage devrait donner un souffle nouveau à cette classe française. En tout cas je crois que c'est possible mais avant ca il faut que tout le monde se mette d'accord sur un plan d'action.

Voila la discussion sur l'avenir de la classe ne fait que commencer, aux autres de poursuivre le débat (sur ce forum ou sur un blog, je ne vois pas trop la différence du moment que l'on échange nos idées. Tu l'a dit toi-meme les lecteurs de nos blogs sont aussi les lecteurs et les rédacteurs du forum BSP ;) !)

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48681 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Je t'apporte la contradiction point par point :

La visibilité de la classe me semble secondaire par rapport au fait de trouver un nouveau public et de les amener sur ces bateaux :
En effet, je crois sincèrement que beaucoup de gens ont entendu parler du Moth surtout depuis les foils. Ce qu'il faut c'est principalement faire franchir le cap à ces personnes qui restent à identifier plus précisément d'ailleurs.

Organiser des événements spécial Moth : l'erreur des différentes classes de skiff avait été de vouloir jouer chacun de son côté en se disant qu'il serait temps de faire les comptes après et qu'au bout du compte une classe de skiff prendrait forcément le dessus. Vu le niveau de développement à l'époque cela a joué contre nous. Il vaut mieux peu de régates avec un minimum de participation avec d'autres skiffs que d'avoir du choix. Rajouter des événements spécial Moth va vous permettre de vous retrouver à quatre-cinq sans pouvoir profiter de l'apport global de régates où il y a du monde. Régater à quatre ou cinq, c'est sympa une fois et vite frustrant, surtout quand on a fait des km... Au bout du compte ça tire vers le bas. A mon avis, le seuil à partir duquel une classe peut espérer se développer sans passer par l'intersérie se situe autour d'un nombre de 20 bateaux différents ayant fait une régate dans l'année sur un calendrier comme celui de breizhskiff. Disons le clairement aucune série ne peut le faire aujourd'hui.

Post filière fédéral comme public potentiel ?
A priori on peut se dire que le réservoir est énorme. Pourtant il est décevant. Les filières sont faites de la sorte qu'un jeune sortie de celles-ci a plutôt tendance à vouloir passer sur habitable ou à arrêter le bateau. Ne pas oublier aussi que quand on quitte les filières fédérales, dégoûté par l'esprit, les bateaux et ce qu'on lui a fait miroiter, on commence des études supérieures. Du coup, on pense un peu à autre chose que la voile. Enfin, pour pratiquer nos bateaux, il faut avoir un minimum d'argent car il n'y a aucune aide puisque ce ne sont pas des filières fédérales. C'est donc quelques années après les études que le public des filières fédérales représente une cible potentielle.

Je crois beaucoup plus au public planchistes et autre. L'approche fun que nous partageons en partie peut séduire, mais je suis aussi réaliste : à la moindre idée de régate, la majorité répond "non". Beaucoup de skiffs des années 90 (Laser 4000, 5000, Iso, Buzz...) ont été achetés par d'anciens planchistes. On les attend toujours sur les régates...
.

Josse : oui sûrement un bon coup de pub mais c'est tout... Thomas Coville fait beaucoup de funboard. On ne le voit pas sur les régates. Les autres skippeurs de renom font du cata une fois par an pour l'Eurocat.

Les foils : oui ca va peut être attirer quelques personnes mais rien de révolutionnaire pour le développement de la classe. Au delà du support et des nouveautés techniques et technologiques, il y a tant d'autres éléments qui poussent quelqu'un à s'investir dans le développement d'une classe.


Rien de plus difficile que l'alchimie qui permet à une classe de développer une classe. En me lisant, je sais que certains vont dire que je n'ai qu'à mettre en oeuvre les solutions puisque je semble les avoir. Il va de soi que je ne les ai pas sinon chaque classe de skiffs aurait ses propres événements et sa propre vie !

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48685 par Jean

Bon, le débat va se poursuivre ici. En fait, ce n'est pas que je voulais pas le faire sur Breizhskiff mais je voulais d'abord qu'on y réfléchisse entre nous avant d'en discuter avec toute la communauté. J'avais un peu peur que ça parte trop dans tous les sens.... Tant pis prenons le risque ::)

Comme le dit Nicolas, le débat ne vient pas nécessairement d'une envie qui serait stupide de quitter le giron Breizhskiff mais d'un questionnement que nous sommes plusieurs à avoir: nous ne savons pas où nous en sommes et où nous allons... En raison de la nature du Moth, avoir une vision plus claire est important !

En effet, en opposition à des classes monotypes, le Moth est un bateau multiple. Il est donc bon d'avoir au moins une pseudo-structure locale capable de gérer tout cela (capable de dire si un nouveau bateau est un Moth, que sa décision soit reconnue par les autres pays...). Mais si on veut en faire autre chose qu'une structure bureaucratique (que personne n'a envie de gérer), il faut aussi essayer d'aller plus loin.

D'où deux voire trois débats assez distincts:
* comment développer le Moth (sur l'eau et aussi dans la résine, ça me paraît important) - c'est le débat médiatisation - évènements propres - aider les gens intéressés - proposer des bateaux....
* quelle doit être l'objectif minimal de la classe et comment on fait pour l'atteindre - plutôt le débat qui me semble central pour le moment
* comment aller plus loin... - le prolongement logique qui rejoind tôt ou tard le premier thème.

Pour la classe, mon idée serait de la relancer sérieusement a minima:
* être capable de jauger les bateaux construits
* être capable de les faire reconnaitre par l'IMCA en assurant la diffusion d'informations et la collecte des redevances IMCA
* disposer d'une liste de bonnes âmes capables de faire faire un essai, de donner des conseils pour choisir/construire/conduire un Moth...

L'étape suivante serait d'être capable de:
* organiser un championnat de France lors d'une épreuve Breizhskiff - c'est une super idée que je reprends de David.
* être régulièrement représenté dans les grands évènements (mondial et européen)
* faire des communiqués de presse pour anoncer tous ces évènements
* participer à des évènements (genre salons, trophée petit navire) pour assurer la visibilité.

Je ne suis pas sûr que des évènements séparés de Breizhskiff soient une bonne idée à ce stade.


Ouais, j'y arriiiii....  PLOUF !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48690 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • lemott
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 14 ans 10 mois #48695 par lemott


Différence avec les skiffs : la tentation de l'isolationnisme.


Ouf, j'arrive même pas à poster sur le blog de Jean, tellement je ne suis pas isolationniste, je discute dèjà ici, je reste BSPiste.

pour l'équilibre et le développement de ce genre de classe, il faut mettre les naviguants dans les chantiers et les bricoleurs sur l'eau. La classe française de Moth, contrairement aux classes anglo-saxonnes et David mis à part, n'était jusqu'à présent constituée que de personnes qui prennent plus de plaisir dans les chantiers que sur l'eau. Comme si la dimension individualiste de la construction amateur avait entraîné une aversion pour les régates, la convivialité, les rassemblements... Un peu comme si les Moths n'avaient été vendus en France que pour la possibilité de construction qui du même coup est devenue la finalité et non pas le moyen. Ce n'est pas la possibilité de construction du Moth qui fait son intérêt. Ce sont bien les sensations, l'esprit et l'approche de la navigation qui rendent ce bateau passionnant. La possibilité de le construire en amateur, idée qui nous est vendue ou nous a été vendue par certains de ses promoteurs en France, a été d'une certaine manière un second handicap technique dans la perception que se font les gens de ce bateau formidable.


Re-ouf, je suis pas bricoleur, même pas français.

Plus sérieusement, je suis tout à fait d'accord. Depuis 10 ans je fais du moth et la discussion à l'intérieur de la classe m'accompagne depuis toujours. Résumé (personnel): Construire, c'est joli, mais faut naviguer avec. Je préfère 23 participants à une régate dont 2 constructeurs, à 8 participants, dont 5 constructeurs. L'ambiance d'entreaide et de fraternité règne pareil, mais c'est quand même plus chouette de se retrouver avec tout un tas de bateaux.

Alors jouons à fond l'interséries et si une classe est suffisamment nombreuse, il sera temps d'envisager des départs séparés comme au Der en 2006.


Rere-ouf! Dans mon dernier post je propose que des interséries, sauvé.

Plus sérieusement: Tout à fait d'accord. Je dis que c'est la seule solution. Et les régates monomoth m'énervent de plus en plus. Ca se fait encore en Allemagne, mais ils commencent à comprendre avec le Der et Bruinisse. Faire de l'intersérie motive les clubs et les participants..........et les gens des autres séries........et pas seulement deux trois promeneur du dimanche. Deuxième point: Au Der p.e. on a vu dix bateaux sur la pelouse et cinq à tous les arrivées de dimanche et lundi. Imagine ce scénario à une régate qu'avec des moths. Große frustration.
Pour les départs séparés et les triangles au Der: Je suis pour un départ unique et un parcours unique l'année prochaine (open de France des moth ???). Cette année c'est né du soucis du plus grand nombre de participants: ça se vendait mieux de manière classique, de commencer avec un truc plus lowrider plus pour un mothiste un peu plus chavireux pour cause d'un long hiver. Mais maintenant on connait le lac, le déroulement........On ira faire du sport en hiver ;D ;D ;D

Il vaut mieux peu de régates avec un minimum de participation avec d'autres skiffs que d'avoir du choix.


Rerere-ouf! Je viens de proposer un calendrier avec inscription des moths participants greffé sur le calendrier breizhskiff et skiffzeilen et belgianopen.

Plus sérieusement: La motivation pour une participation à une intersérie passe ou se crée par l'info du style "il y aura déjà 2 lowrider et 1 foiler et 20 autres skiffs" et "j'ai lu sur breizhskiff que l'ambiance était super". Donc, il faut savoir qui fait quoi et où. Que chacun s'inscrive au régates (dans un calendrier qui ressemble les événements moultes fois cités) dans un rayon raisonnable (250-400km pour moi) pour faire savoir qu'il ait du moth.
Après, on pourra choisir les événements à promouvoir, où mettre l'accent
Un peu ce que j'ai fait pour faire venir les Allemands au Der. Une pub très tôt dans l'année (octobre pour Pacques) et des rapports du nombre de participants donnés régulièrement, et ça marche.

Pour la classe, mon idée serait de la relancer sérieusement a minima:
* disposer d'une liste de bonnes âmes capables de faire faire un essai, de donner des conseils pour choisir/construire/conduire un Moth...

L'étape suivante serait d'être capable de:
* organiser un championnat de France lors d'une épreuve Breizhskiff - c'est une super idée que je reprends de David.
* être régulièrement représenté dans les grands évènements (mondial et européen)

.

Qui veut être sur la liste des bonnes âmes? Je.

Plus sérieusement: il faut partager les tâches. Je pourrais faire faire des essaies, conseiller dans les domaines: achat du bateau idéal pour le programme donné, importations de bataeux allemands (il y en a de plus en plus à vendre), vente, conduite, commer comprendre son bateau, comme expliquer son bateau à sa femme...................


Le championnat de France au Der 2007 je suis d'accord.
Les championnats un peu partout, ça reviendra avec l'âge croissant des gamins (faut qu'ils savent nager pour être tranquille) et faudrait apprendre à rouler sur le mauvais côté de la route.................

keep on mothing
andreas

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • David Balkwill
  • Portrait de David Balkwill Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48768 par David Balkwill
Réponse de David Balkwill sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Un très grand bonjour à Xavier, qui vient d'acheter le Skippy 2 de Vincent.
Même si moi je suis temporairement sans monture, nous grandissons, et de manière remarquable dans les douze derniers mois.
Xavier vient du Finn (on s'est rencontré à Hourtin).
Je lui souhaite que du bonheur. Une nouvelle navigation devant lui riche de questionnements et de sensations.
Bref, Xavier, raccontes tes premières sorties. On veut tout savoir !

David Balkwill ; Used to be President IMCA France 06 70 25 30 18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • David Balkwill
  • Portrait de David Balkwill Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48769 par David Balkwill
Réponse de David Balkwill sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Un grand bonjour à Nicolas également (me lire en navs du week-end pour quelques infos) heureux proriètaire de Little Wing.
A toi de nous racconter tes premières courbatures Nicolas. La aussi, on veut tout savoir !

David Balkwill ; Used to be President IMCA France 06 70 25 30 18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 10 mois #48772 par Jean

Permier week-end sans nav depuis un bon moment >:(
Tant pis...

Plusieurs choses:
* d'abord - pour être le mauvais coucheur de service - je vous rappelle de penser à enlever vos anonces du site des Moth. Elles y sont toujours alors que les bateaux sont vendus...
* je m'interroge toujours sur le fait que Vincent a vendu un Skippy 2... Il l'a aussi vendu comme facile... ce n'est pas vraiment le cas du Skippy qui doit vite faire la cabriole.
*Bienvenu à Nicolas et Xavier parmis nous. Il ne regretterons pas leur achat je pense. Le rapport sensation/prix de ce bateau est forcèment imbattable !

Sinon pour répondre à Andrea, la plupart des gens qui participent ici sont bien sûr prêts à donner tous les conseils qu'ils peuvent, à faire essayer leur bateau donc j'en suis aussi ! J'ai déjà un certain nombre de personnes sur ma liste...


Ouais, j'y arriiiii....  PLOUF !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48863 par Jean

Quel honte de t'avoir oublié Pierre-Yves.
Je fais deux 720° pour me faire pardonner.
Il faut donc relire le tableau comme suit

N° de voile Ex n° Construction Modèle Nom Barreur

FRA 2000 GBR 3924 1988 GENESIS GENESIS Reed SHEA (US)
FRA 2001 FRA 1668 2000 CHARPENTIER (Anthony REZZOUG)
FRA 2002 AUS 9262 1993 PINTAIL AXEMAN JOB DONE Jean-Jacques CHARPENTIER
FRA 2003 2002 DUFLOS MOD. Hérvé D'AREXY
FRA 2004 2002 DUFLOS MOD. Guillaume D'AREXY
FRA 2005 2002 CALLENS Olivier CALLENS
FRA 2006 2002 Olivier ?
FRA 2007 2002 BAUSSET Pierre BAUSSET
FRA 2008 GBR 3943 1989 MAGNUM 8 Eric VROYLANDT
FRA 2009 2003 LITTLE WING David BALKWILL
FRA 2010 2003 LITTLE WING Guillaume D'AREXY
FRA 2011 2003 LITTLE WING Thomas DESMARS
FRA 2012 GBR 4002 1992 SKIPPY Pierre-Yves CORRE
FRA 2013 ? ? ? Guillaume LIPS
FRA 2014 ? AXEMAN V PLOUF Jean NIVET
FRA 2015 2005 LITTLE WING Julien ROUDAUT
FRA 2016 ? HUNGRY TIGER Nicolas BESSEC
FRA 2017 ? AUSSIE AXEMAN François GOULET (Julien ROUDAUT)
FRA 2018 Pas fini LITTLE WING Anthony REZZOUG
FRA 2019 Pas fini LITTLE WING François GOULET (Juan)
FRA 2020 Pas fini LITTLE WING Jean NIVET
FRA 2021 Pas fini LITTLE WING Henri GRATEAU


Juste pour signaler à la communauté des Moth que j'ai commandé les voiles pour 3 bateaux. Comme elles viennent avec des numéros, je vais demander:
FRA2020 pour moi (comme prévu - bateau pas fini)
FRA2021 pour Xavier Venaille (bateau commencé - pas fini)
FRA2023 pour Henri Grateau (tout est acheté mais rien n'est commencé)

Je laisse le FRA2022 pour le bateau que Vincent a racheté et qui appartient à Xavier ?? (merci de complétér) puisque le bateau d'Henri n'a aucune existence...

S'il y a des remarques ou que ces numéros sont déjà pris, merci de me faire signe rapidement !


Ouais, j'y arriiiii....  PLOUF !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48867 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Le FRA 2016 est collé sur ma nouvelle voile
Ca en jette ;D
thumbsup;

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48952 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Appel ce matin de Sébastien Josse sur mon portable ... geek;
Je lui livre le moth de Rohan (le moth déjà le plus rapide au monde et peut-être le futur moth champion du monde!) à Concarneau le 4 ou 5 août.
On devrait se faire une nav de quelques jours ensemble. Avis aux skiffeurs de passage dans le coin. 8)

Autre grosse info: Eric Drouglazet va en avoir un cet été ...
Décidemment si les figaristes s'y mettent ::)
A quand la Figaro en Moth ;D ;D ;D ;D

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48954 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Et vous ne voulez pas venir naviguer à Loctudy à l'Open de France... ce serait une super publicité ;)

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48955 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Ca peut se faire je lui proposerai quand on se verra 8)
Ca vrai que ca serai vachement plus sympa de partager nos gamelles avec vous ;D ;D :P :-X

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48958 par Thierry

Appel ce matin de Sébastien Josse sur mon portable ... geek;
Je lui livre le moth de Rohan (le moth déjà le plus rapide au monde et peut-être le futur moth champion du monde!) à Concarneau le 4 ou 5 août.
On devrait se faire une nav de quelques jours ensemble. Avis aux skiffeurs de passage dans le coin. 8)

Autre grosse info: Eric Drouglazet va en avoir un cet été ...
Décidemment si les figaristes s'y mettent ::)
A quand la Figaro en Moth ;D ;D ;D ;D


:o

OH OH C'est du lourd çà!!! Tous sur foils!!! :D ;)

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Philippe P
  • Hors Ligne
  • Pas mal, tu arrives à empanner
  • Pas mal, tu arrives à empanner
Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48976 par Philippe P
Réponse de Philippe P sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
super

savez-vous où ils vont faire ces essais - je suis juste à côté et voudrais les voir?

Si j'y arrive je vous tiens au courant, je crois qu'Eric Drouglazet habite très près de là où je suis.

Philippe

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48977 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
Quelques part dans la baie de la foret?.
Plage de Kerleven ou cap coz

sinon peut etre à loctudy pour l'open de france
des que j'en sais plus je mets un post du le forum

a+ dans l'bourg

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48979 par guytoon

Autre grosse info: Eric Drouglazet va en avoir un cet été ...
Décidemment si les figaristes s'y mettent ::)

Quel bateau va il avoir ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #48983 par Nico de Saint Malo
Réponse de Nico de Saint Malo sur le sujet Re: International Moth Class Association (IMCA France)
No sé ... surprise !
:o

Naviguez aussi sur le blog du Moth Foiler: nicolasbessec.over-blog.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #49080 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Re : International Moth Class Association (IMCA France)
www.horsens-sejlklub.dk/IMWC2006/index.HTM

Les premiers résultats du championnats du monde !
Allez Nico !

On va pouvoir développer les infos sur la page d'accueil !

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 9 mois #49142 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Re : International Moth Class Association (IMCA France)
En tout cas devant c'est serré pour le moment !

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.436 secondes