Culture, cinéma, expo, théâtre, musique, littérature...

  • pchanez
  • Portrait de pchanez
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 14 ans 4 mois #43022 par pchanez
Moi j'aime bien la version de Franz Ferdinand et de The Rake ...


Le jour ou l'homme a decouvert le lait, que cherchait-il exactement a faire a la vache ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 14 ans 4 mois #43122 par Adrian
"Petit traîté de désinvolture" par Denis Grozdanovitch.

Comme cette année j'ai beaucoup de temps à perdre (et plus encore depuis que ma fac est en grève contre le CPE), je me suis remis à un loisir que j'avais trop longtemps délaissé: la lecture.

Certains d'entre vous connaissent peut-être déjà Grozdanovitch, ancien tennisman (moi je suis jeune, j'en avais jamais entendu parler mais vous qui avez connu les seventies, ça vous parle sans doute  ;D). Il s'avère que ce monsieur, en plus d'être un grand sportif (du moins c'est ce qui ressort en le lisant) a également une excellente plume!

Ce livre est une suite d'anecdotes soigneusement consignées pendant plusieurs années par notre auteur/sportif. Le ton est souvent très juste, drôle est finement observé. Je me suis beaucoup retrouvé dans ce livre, c'est peut-être ce qui fait que je l'ai autant apprécié, mais il y a quelques passages d'anthologie dans ce bouquin. Pour faire court, il y est question de grandes réflexions philosophiques sur les tortues au cours de virées en vélomoteur, de chauves-souris de cinémathèque (pendant cinématographique des rats de bibliothèque), d'un chat androgyne, de parties d'échec où les bons mots prennent le pas sur l'échiquier... J'en passe parce-qu'il y en a beaucoup et je ne voudrais surtout pas rendre cette présentation rasoir.

Bien sûr, ce livre a ses défauts (qui n'en sont peut-être pas pour tout le monde, d'ailleurs), comme ses citations parfois interminables et pas toujours appropriées d'auteurs qui font autorité, mais le ton général (désinvolte, évidemment) fait qu'on lui pardonne vite ces petits travers.

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #43415 par Cédric F
Je viens de me prendre une énorme claque dans la gueule au ciné : Truman Capote.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #43513 par Adrian
Entre deux navets que j'ai honte d'être allé voir, j'ai vu le film Renaissance. C'est assez étonnant. La gestion du noir et blanc hyper contrasté est très réussie. L'ambiance est assez pesante et les personnages ont une certaine épaisseur, fait assez rare dans les films d'animation. On est ébahi par la richesse visuelle du Paris de 2054 (attention, l'urbanisme de ces prochaines années a de quoi inquiéter), mélange de bâtiments high tech et d'architecture haussmanienne et eiffelesque (comment çà ces mots n'existent pas?!).
Bon, il y a quand même quelques petits bémols, comme le manque de rythme par moments. On sent que l'équipe de graphistes avait plein de choses à montrer, mais des fois le film gagnerait à occulter quelques travellings à travers la ville. Autre reproche, les effets de flammes, de fumée des cigarettes (il y a beaucoup de fumeurs en 2054) et les sillages dans l'eau ne sont pas très réalistes en comparaison avec le reste. C'est un peu dommage pour un film qui mise essentiellement sur l'esthétique.
L'histoire quant à elle est assez prenante, même si la critique de la génétique est un peu balourde.
On pourrait croire que je descends le film mais j'essaie juste de faire une critique honnête. J'ai beaucoup aimé Renaissance et je vous le conseille vivement (plus en tout cas que "Wu Ji: la légende des cavaliers du vent", savant mélange de mièvrerie, de kitsherie Chinoise et d'effets spéciaux ridicules ::) que j'ai eu le malheur d'aller voir juste après).

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #43518 par Cédric F
C'est quoi l'autre navet ? ;D
Pour "la légénde cavaliers du vent", je me posais la question mais au regard de toutes les mauvaises critiques je vais m'abstenir...

Sinon j'ai vu "Toi et moi" : une belle petite comédie avec une Julie Depardieu très bien en cruche et une Marion Cotillard, jamais aussi émouvante que quand elle n'en fait pas trop... En plus ce film repose sur la comédie en elle même et les nombreux passage de romans photos qui sont à mourir de rire... Concept intéressant pour un film (encore un) sur les célibataires trentenaires...

Sinon mercredi sortie de "Romanzo Criminale"... Le cinéma italien est en plein renouveau, les critiques sont excellentes et le film a été un réel succès populaire en Italie... Bon d'accord j'y vais aussi pour Anna Mouglalis, l'actrice française qui aujourd'hui me touche le plus...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #43754 par Cédric F
Bon je conseille définitivement Romanzo criminale, l'histoire vraie d'une bande de truands, de malfrats qui dans les années de plomb en Italie, entre la drogue et la prositution, les combines avec les politiciens et la mafia, a régné sur le grand banditisme et le milieu à Rome. Il y a du Scorcese dans ce film et malgré sa longueur (2h20) on ne s'ennuit jamais.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #43953 par Cédric F
Je suis allé voir Renaissance. Ca commençait très bien : à la caisse on me donne un truc à gratter et je gagne 4 places de cinéma à 5 euros. Etant donné ma consommation de cinéma voilà qui est plutôt pas mal. Et oui je suis encore réfractaire aux formules d'abonnement ou comment perdre un max d'argent.
Je suis allé voir ce film pour les beaux yeux d'une fille et je regrette (pas la fille, le film). Comme tout film d'animation, on sent un boulot énorme derrière pour créer des images et un univers visuel comme celui du film, mais sorti de cela... Scénario inexistant, suspens pas assez poussé à son paroxysme et personnage manquant de profondeur psychologique... Bref je n'ai pas accroché. Je ne parle même pas de ce travers des films d'animation d'anticipation qui envisage le futur avec certains éléments d'aujourd'hui notamment au niveau des sons : en 2054, le métro fera toujours autant de bruit et les voitures également... La technologie c'est super mais ça ne suffira jamais à faire un bon film...
Au bout du compte, j'en arrive à me dire que les films d'animation dans le genre anticipation sont impossibles à envisager et que ce genre doit ne pas quitter le fantastique et les contes pour enfants.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #44035 par Cédric F
Expo Bonnard au Musée d'Art Moderne : sûrement une belle exposition mais je ne suis pas personnellement très sensible à cette peinture. Et pourtant, il paraît qu'on redécouvre son rôle fondamental dans la peinture du 20 ème siècle... J'étais tout prêt à vouloir le croire... Bref déçu...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #44113 par Thierry
Truman Capote:

Un film absolument magnifique et une interprétation non moins magnifique de Philip Seymour Hoffman, dans le rôle de Truman Capote.

A voir absolument!!!!

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #44226 par Adrian
J'ai été voir La Planète Blanche cet après-midi. C'est un documentaire dans la veine du Peuple Migrateur ou encore de La Planète Bleue.
Bon, ce film est loin d'être parfait. Autant commencer par les défauts, on sera débarassés
-les commentaires un peu tartes par moments
-la musique de Bruno Coulais qui en fait des tonnes (avec escalade de cuivres quand un ours chasse le phoque)
-on passe un peu du coq à l'âne (ou plutôt du guillemot au caribou) pendant tout le documentaire sans avoir de réponses aux questions qu'on peut se poser
-à force de voir toute cette glace, ben j'avais froid dans le cinéma ::)
Mais le film mérite d'être vu pour
+les images sublimes de la banquise
+la diversité des espèces présentées (mention spéciale aux bélougas, boeufs musqués et caribous, dont certains plans valent le détour)
+quelques scènes dont on se demande comment elles ont pu être filmées
+la musique de Bruno Coulais qui en fait des tonnes (j'ai quand même beaucoup aimé les chants inuits qui mettent bien dans l'ambiance, pour ceux qui connaissent, c'est le même genre de halètement que ce qu'on pouvait entendre sur le dernier album de Björk, où on se demande à quel moment la chanteuse va faire une syncope)
+quelques images de la faune abyssale (qui scintille encore plus que la R25 d'un Jacky tuneur)
+le message écolo qui même s'il est un peu moralisateur permet une certaine prise de conscience.

Donc en gros, faut y aller de façon un peu désinvolte, sans trop s'attarder sur certains détails mais on en prend plein les yeux et on ressort ébahi malgré les quelques longueurs.

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #44239 par Cédric F
Alors dans le genre comédie française française pas trop lourde et un minimum divertissante, on peut voir "la doublure". J'ai bien aimé et la dépressive qui était à côté de moi a laissé échapper quelques sourires... C'est dire !

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #44415 par Thierry
Jean Philippe:

Fabrice, fan total de Johnny Halliday, se réveille à la suite d'un traumatisme dans un monde où Johnny n'existe pas.

Ce qui serait un rêve pour tout un chacun est un cauchemar pour Fabrice, qui n'a de cesse de retrouver un certain Jean Philippe Smet, pour lui révéler son destin et lui permettre de retrouver sa gloire...

C'est léger, assez drôle, Lucchini est assez sobre (si si c'est possible), et nous gratifie qd même de qq imitations de Johnny assez gratinées.
Hormis qd il chante Johnny lui est plutôt un piètre acteur.........

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 14 ans 3 mois #44583 par Thierry
El Aura

Film Argentin de Fabian Bielinski (réalisateur des "Neuf Reines).

Trés beau polar, narrant l'histoire d'un taxidermiste épileptique, lequel imagine dans des situations de la vie quotidiennes des hold-up parfaits.
Une partie de chasse va lui donner l'occasion de vivre de prés une telle situation.......

Trés bon film, magnifiquement filmé

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 14 ans 2 mois #44717 par Adrian
Enfermés dehors
Ca fait déjà une semaine que j'ai vu le film du coup c'est un peu loin mais je voulais en parler quand même.
Je n'ai pas vu Bernie mais il paraît que c'est assez proche. La mise en scène est plutôt agressive, on accroche ou pas (des personnes quittaient la salle au bout de 10 minutes), avec des plans qui s'enchaînent rapidement, des mouvements de caméra parfois un peu gerbants et une musique tonitruante. Ca surprend au début mais ça colle bien au propos. Pour faire court, Dupontel incarne un clochard qui trouve un uniforme de flic et se met en tête d'aider la police. C'est sérieusement déjanté, les passages dans le squatt sont mémorables (avec Yolande Moreau et Bruno Lochez en SDF complètement tarés). On regrettera juste le happy end avec grand PDG magouilleur qui devient super gentil.
C'est souvent régressif (Dupontel en prend plein la tronche pendant tout le film) mais très drôle pour peu qu'on arrive à s'immerger dans l'ambiance décalée de cette histoire.

Du cinéma français qui change un peu. A voir.

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 2 mois #44992 par Sylvie
A pleurer de rire, l'âge de glace 2.
A voir et revoir, on ne se lasse pas des passages incongrus et loufoques de l'écureuil schizophrène.
Le principe n'est pas sans rappeler l'intervention de la coccinelle de Gotlib... z'avez pas des brocolis?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 2 mois #45730 par Cédric F
Bon on va faire un petit point depuis le temps...

Les brigades du tigre : ça fait longtemps que je n'avais pas vu un divertissement français populaire aussi agréable. Vraiment un très bon moment : les acteurs sont excellents...

Camping : c'est une bonne comédie sociologique mais on était habitué avec ce réalisateur. Quelques acteurs sont excellents (Brasseur, Lanvin) d'autres sont dans le too much mais on le savait déjà : Dubosq et Seigner. Ca rappelle un peu les premiers épisodes ds Bronzés.

Coup de coeur : enfermé dehors. Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Adrian. Je rajouterai juste que peu à peu Dupontel est en train de se créer un vrai univers comique beaucoup plus profond qu'il n'y parait et qu'il est le seul à maîtriser à l'heure actuelle en France. Vraiment à voir et à revoir...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 2 mois #46085 par Cédric F
Un peu déçu par 4 étoiles : une histoire d'escroc du sud de la France (pléonasme ;D) joué par Josée Garcia qui rencontre dans un grand hôtel une fille un peu paumée jouée par Isabelle Carré. Les critiques sont plutôt bonnes mais je n'ai pas accroché. Reste la superbe composition d'Isabelle Carré qui se montre enfin dans un rôle un peu sexy. Pas de doute une des meilleures actrices Françaises à l'heure actuelle.

J'ai enfin vu la bande annonce de Marie-Antoinette le prochain film de Sophia Copola. Cette bande annonce est superbe, rock and roll et j'ai l'impression que le genre du film en costume pourrait bien être boulversé par cette cinéaste qui n'a pas connu d'échec pour ses deux premiers films : Virgin Suicide et Lost in translation.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46218 par Claire
Pour changer un peu du cinéma, je vous propose de parler musique! Je suis allée voir Christophe Mali (le chanteur de Tryo) en concert et c'était encore mieux que je l'imaginais... Plus qu'un concert, c'est un spectacle avec un artiste qui enchante un public captivé du début à la fin... Il sait habilement mélanger humour et chanson tout en dialoguant avec son public, se mettant en scène... Et les jeux de scène plus ou moins improvisés ne portent pas atteinte à ses chansons, alternant les moments graves et d'autres plus légers. Les chansons sont très jolies et les paroles sont vite fredonnées par le public... Bref, un spectacle complet à voir et à écouter!

"Semblable à un prêtre à qui on arracherait sa divinité, je ne pouvais (...) me détacher de cette mer si monstrueusement séduisante..." Baudelaire, Déjà !, Le Spleen de Paris.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46226 par Cédric F
"La défaillance des pudeurs" et "Père comme les autres" de Chistophe Girard

Depuis quelques mois Christophe Girard est en train d'émerger sur la scène politique nationale. Adjoint à la Culture du maire de Paris, on lui doit le développement de Paris-plage et surtout de la Nuit blanche. En plus d'être un personnage public engagé politiquement, Christophe Girard est aussi un des principaux cadres dirigeants de LVMH. En effet, Directeur de la stratégie de la division mode du groupe numéro 1 mondial dans le luxe, il est à ce poste responsable du développement de marque aussi prestigieuses que Lacroix, Givenchy, Kenzo... Il s'occupe enfin de production cinématographique : le documentaire de son compagnon sur un crime homophobe a d'ailleurs été primé au Festival de Berlin.
En l'espace de quinze jours il vient de publier deux petits livres très intéressants.
Le premier, "la défaillance des pudeurs" publié aux éditions du Seuil est un essai autobiographique. A travers des souvenirs parfois anodins, des événements (les premières boums, l'école, les goûters...), des objets, des personnages, des rencontres, des drames, Christophe Girard se raconte sans se la raconter. Il démontre toute sa sensibilité, celui d'un jeune-homme angevin touché par les drames (le suicide de sa mère et le décès de sa soeur) et qui comme pour conjurer ce mauvais sort s'adonnera dans sa vie future à une légère fureur de vivre. Une douce douleur angevine...
Mais je dois avouer qu'une autre motivation m'a poussé à acheter ce petit livre : angevin d'origine, Christophe Girard est ami avec mon oncle et habitait dans sa jeunesse en face de chez mes grand-parents. Je l'ai rencontré et j'aime à échanger régulièrement des mails avec cet homme pour le moins très intéressant. Dans le mail où il me faisait part de la sortie de ce livre, il m'annonçait qu'un court chapître d'une page intitulé "la voisine d'en face" était consacré à ma grand-mère. Et bien je peux vous dire que cela fait drôle pour ne pas dire bizarre de lire un auteur parler de ses souvenirs d'adolescence et d'une femme qui se révèle être votre grand-mère...

Le deuxième livre "père comme les autres" est un livre politique paru chez Hachette dans la petite collection "tapage". Comme son nom l'indique, Christophe Girard y évoque avec beaucoup de retenu mais aussi de force de conviction son histoire de père homosexuel. Fluide et très bien écrit, extrêmement convainquant et argumenté, Christophe Girard explique pourquoi les homosexuels devraient également pouvoir être père et mère et avoir le droit de se marier. Il n'y a dans ce livre, et c'est sa force, aucun militantisme outrancier et provocateur. Avec une énorme sensibilité, finesse et intelligence, il argumente, démontre, explique sans la provocation de certains militants homos, et finit par convaincre absolument.
Sincèrement, comme certains observateurs de la vie politique, et au delà des relations amicales que j'entretiens avec son auteur, je pense que ce livre fera date dans cet important débat de société : enfin, allais-je dire, le débat est posé de manière claire et précise. Je souhaite bien du courage à ceux qui voudront lui répondre de manière aussi convainquante...

Jusqu'à présent, j'ai eu la chance de rencontrer quelques personnages publics... Christophe Girard est sans doute l'un des plus intéressants qu'il m'ait été donné de rencontrer depuis longtemps.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46236 par Thierry
Inside Man:

Magnifique film de Spike Lee. Un film rythmé qui tient en haleine du début à la fin.

Ce que l'on pourrait prendre pour une banale histoire d'un braquage de banque s'avère plus complexe au fil de l'intrigue.

Une occasion aussi pour Spike Lee de démoncer les pratiques des flics US depuis le 11 Septembre, mais sans lourdeur et avec pas mal d'humour.........

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46574 par Thierry
C.R.A.Z.Y.

Un film canadien trés enthousiasmant. Le récit d'une famille ordinaire entre 1960 et 1980, à travers les yeux de Zach, ses relations avec ses frères et ses parents. Une bande son qui égrène les tubes, de Pink Floyd à David Bowie, mais surtout comment faires son coming out dans une société et à une époque, ou la question de l'homosexualité est un tabou presque absolu......
Avec en plus les aspects savoureux du Québécois....

A voir...... :D

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46586 par Thierry
VOLVER

Le dernier film d'Almodovar en compétition à Cannes d'ailleurs...

Almodovar retrouve Penelope Cruz ( :P ), et nous retrace une magnifique histoire de femmes à travers 3 générations qui s'entremelent avec amour et tendresse. Beaucoup d'humour et de gravité, dont il se dégage une force de vie extraordinaire.


Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46619 par Cédric F
Quand je lis les messages de Thierry, je me dis qu'il va falloir que je retourne vraiment au cinéma, le vrai, parce qu'en ce moment, je ne sais pas pourquoi, je ne vois que des m... ou des films sans prétention mais simplement divertissants. Bon je dois également avoir des personnes de mon entourage qui ont une mauvaise influence. Va falloir que je fasse le tri...
Dernière merde en date le DA Vinci Code. Le bouquin était une hérésie historique mais un thriller vachement bien ficelé... Une espèce de Harry Potter pour adulte pour reprendre une expression du livre "Le Da Vinci Code l'enquête" écrit par une journaliste et un philosophe des religions (à noter que ce bouquin était lui aussi une petite merveille qui déconstruisait le livre de Dan Brown en montrant comment il s'inspirait d'une tradition de la littérature du complot.)
Le film donc : étrangement assez proche du livre, on ne rentre jamais dedans... Le suspens n'est jamais haletant et le fim ne restranscrit en aucune manière la manière dont dans le livre les personnages dénouent les codes, les énigmes pour parvenir à la solution (à la décharge du cinéaste, il apparaissait difficile de mettre en images et en dialogue cet aspect là... Le personnage de Sophie Neveu joué par Audrey Tautou n'a aucune consistance contrairement au livre et l'ambiguité entre Sophie Neveu et Langdon n'apparaît jamais dans le film. Au final, cela donne un film d'une platitude extraordinaire dont on ne peut même pas dire qu'il serait parfait pour une diffusion télévisuelle un dimanche soir.
Seule chose positive, je pense que la scène où Langdon (Tom Hanks) apprend à Sophie Neveux (Audrey Tautout) qu'elle la descendante de Jesus Christ mérite amplement sa place sur le podium des scènes les plus mal jouées et les plus mal filmées de l'année...
Promis, il faut que j'aille voir le film de Pedro Almodovar et puis surtout celui de Sophia Coppola...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46646 par Adrian

et puis surtout celui de Sophia Coppola...


Ah ouais alors! J'ai vu la bande-annonce ce week-end, ça fait très envie.

Sinon, côté musique, c'est en ce moment le festival Jazz sous les pommiers en Normandie. Ils proposent une programmation franchement alléchante. Je suis allé voir Goran Bregovic hier soir (il n'y a pas que du jazz à ce festival qui s'élargit de plus en plus vers les musiques du monde). Alors que je me représentais un compositeur qui passe plus de temps terré dans un studio, j'ai été épaté de découvrir une véritable bête de scène. Son spectacle (car c'en est un) est vivant, énergique, et très varié. Son orchestre des mariages et enterrements est bien dépaysant (tous sont habillés en costume traditionnel Serbe, limite folklorique mais très classe). J'ai vraiment pris une bonne claque. En plus il y a un certain nombre de chansons que je connaissais sans même savoir qu'elles étaient de Bregovic,... Bref pour moi c'était le révélation du dimanche soir!
Je retourne là-bas mercredi pour voir le concert du New York Ska-Jazz Ensemble mais j'ai un peu peur du côté de la salle, "le 747", qui paraît-il est une boîte de nuit...

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 14 ans 1 mois #46737 par Adrian
J'ai vu Volver tout à l'heure. J'ai trouvé ce film un peu perturbant (mais c'est toujours le cas avec Almodovar). L'histoire est prenante et même amusante mais ça frise souvent le sordide.
Au niveau de la forme, c'est très bien filmé, le ton est plutôt juste et les actrices parfaites.
Pour ce qui est du fond, on retrouve des thèmes assez récurrents dans les films d'Almodovar (notamment les abus sexuels qui y sont encore une fois montrés du doigt).

C'est un film à voir mais je doute qu'il marque autant les mémoires que les précédents.

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.215 secondes