La petite guerre des easy foiler

  • Cédric F
  • Portrait de Cédric F Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Breizhskiff Project
  • Breizhskiff Project
Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #190905 par Cédric F
La petite guerre des easy foiler a été créé par Cédric F

Bonjour à tous et toutes.
Je suis actuellement propriétaire d'un Onefly, mais j'ai eu auparavant un Wazsp.

Je suis assez souvent déçu de constater une très mauvaise mentalité entre les usagers des différents" easy foiler".

Pourtant nous ne sommes qu'une petite poignée à pratiquer le foil sur dériveurs...

Il serait plus constructif d'avancer ensemble sur une passion commune, après chacun son budget, chacun ses goûts, chacun son design préféré .... objectifs régates ou juste free ride...

Chaque model a des avantages et des inconvénients: qualité , solidité, pièces détachées , sav, circuit de régates.... !


Tiens cela me fait remonter 20-25 ans en arrière quand les skiffs sont arrivés. La guerre des constructeurs et des associations de classe nuisait au développement de cette pratique.
`
Et puis breizhskiff est arrivé...

Je ne vais pas dire que le modèle est le bon mais j’ai tendance à penser que c’est le moins mauvais... Et vous ne voulez pas vous emmerder avec un circuit de régate. On vous accueille !

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Philippe G, ggc, gilles29, Alexandre 38, GHOSTRIDER, RAZMOTH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois - il y a 2 ans 1 mois #190919 par gilles29
Réponse de gilles29 sur le sujet La petite guerre des easy foiler

Bonjour à tous et toutes.
Je suis actuellement propriétaire d'un Onefly, mais j'ai eu auparavant un Wazsp.

Je suis assez souvent déçu de constater une très mauvaise mentalité entre les usagers des différents" easy foiler".

Pourtant nous ne sommes qu'une petite poignée à pratiquer le foil sur dériveurs...

Il serait plus constructif d'avancer ensemble sur une passion commune la voile , la mer...

Après c'est chacun son budget, chacun ses goûts, chacun son design préféré .... objectifs régates ou juste free ride...

Chaque model a des avantages et des inconvénients: qualité des pièces /voiles/ appendices... , solidité général ,disponibilité des pièces détachées , sav, circuit de régates ou pas....

Je vous propose ( à ceux qui ont un bateau ) d'ouvrir le sujet sympathiquement et de comparer et échanger ensemble et pourquoi pas naviguer aussi ensemble !


Sujet vaste et intéressant , avec retours d'expériences à partager ! ce qui était déjà un peu le cas dans le sujet "le wasp, l'ifly, l'ufo , et le f101" (plus restrictif?)

UFO N° 95 - RS AERO 1918
(Ex D-One FRA78 - ISO n°947 - LASER EPS kit spi - Europe - 445-470)
Dernière édition: il y a 2 ans 1 mois par gilles29.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: erriep, GHOSTRIDER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #190936 par Rssaintjean
Réponse de Rssaintjean sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Et le one-fly?

RS700 1050 - RS800 1076
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: loloma, gilles29, GHOSTRIDER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #190975 par erriep
Réponse de erriep sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Bonjour,

Quand je lis le titre du post "La petite guerre des easy foiler", ça me fait penser à la blague "surtout, ne pensez pas à un éléphant rose" et ensuite, évidemment on pense à un éléphant rose…

Evidemment, comme ce sont des monotypes ou qui aspirent à l'être, chaque navigant espère avoir fait le bon choix, et anime une association parfois (ce qui est mon cas pour le Waszp). Mais est ce justifié de parler de "petite guerre" ? Je n'ai pas connaissance de revendeurs ou association ayant eu des propos déplacés envers une autre série. De quels faits parle t'on?
- les onefly ont sympathiquement accueilli un waszp au printemps lors d'un événement en méditerranée, et ça s'est très bien passé
- les waszps mettent des événements intersérie dans leur calendrier
- le club de la Trinité organise des sessions de foils UFO et Waszp
- ne serait-ce que sur ce forum, Gilles29 (UFO,), Deous (Moth), et moi échangeons sur les problématiques de ventilation dans l'eau froide et sur les réglages
- j'ai rencontré l'importateur de l'UFO au dernier salon, et il a simplement exposé ce qu'il trouve comme avantage pour l'UFO
- etc...
Le titre me semble malheureux. Serait il possible de fusionner ce post avec le sujet "Le WASZP, l'IFLY, l'UFO et le Foiling 101"? pour moi les points exposés par Gwendhal sont tout à fait cohérents avec le sujet, et cela facilitera la synthèse des lecteurs intéressés par le sujet. Et puis ça satisfera ma petite âme sensible :)

Voltige Waszp 2158
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LarDon, Deous, gilles29, Alexandre 38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #190976 par erriep
Réponse de erriep sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Gwendhal,
je crois que abordais d'autres points, mais je ne les retrouve plus.

Voici quelques éléments, mais je ne me souviens plus de tous tes points:

Sur ton problème de grand voile, je ne comprends pas vraiment. Comment les cames peuvent elles déchirer la grand voile? Elles ne s'ajustaient pas sur le mat? Sortaient elle de l'axe du mât? Je n'ai pas vu de problème similaire sur les 13 bateaux du National 2018 et 17 du National 2019.

Concernant le trampoline, après trois ans, 50-60 sorties, je dois faire recoudre le calepied central qui est très sollicité lorsque je navigue sur mon lac dans le vent irrégulier. Le tissu est nickel, hormis sur l'extrémité des ailes quand les ailes touchent le fond et que le bateau tosse. Le grammage du tissu ressemble à celui des moths.

Concernant le wishbone, j'ai eu ce souci, mais je prends plus de tension de bordure maintenant, et ça marche mieux aussi pour la forme de la voile et la tenue de la chute. Clairement, il faut apprendre à régler la voile, et ça change nos habitudes. Cela ne veut pas dire que le wishbone est une mauvaise solution.

Concernant la "durabilité" de la fixation des ailes:
- il est préconisé de changer régulièrement les 4 vis, tout comme les 4 vis du gantry et celle de l'inverseur (ou boomerang). Je m'en serais passé, mais tout bateau nécessite de l'entretien. Comme sur les skiffs, on sait que certaines pièces vieillissent. Il est probable qu'il faille faire de même sur le Onefly pour l'inverseur et les vis de safran. L'emboîtement des ailes du Onefly évite peut être cette petite corvée.
- les quatre blocs qui supportent les ailes ne sont pas "en force", ils travaillent en compression et sont maintenus au bateau et aux ailes par des goupilles. Je n'ai personnellement pas eu de problème, mais j'en ai tout de même acheté d'avance (12 GBP pièce) car je crois qu'ils s'abîment lorsque le bateau tosse sur son aile.

Voltige Waszp 2158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #190991 par RAZMOTH
Réponse de RAZMOTH sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Ha les temps moderne !
C'est quand même formidable de vivre ces moments là, c'est un réel tournant dans l'histoire de la voile légère et de la voile tout court.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • LarDon
  • Portrait de LarDon
  • Hors Ligne
  • Platinum Member
  • Platinum Member
  • SNL - Voile légère !
Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #190994 par LarDon
Réponse de LarDon sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Salut RAZMOTH,

Bienvenu sur le forum BREIZHSKIFF!

Peux tu un peu te présenter? Es tu un visage connu?

Ca me fait toujours sourire, cette histoire de tournant de l'histoire.

RS800-RS200-Moth
Auparavant, MPS-29er-L4K-RS600-RS500-RS400!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #190995 par La Marmotte
Réponse de La Marmotte sur le sujet La petite guerre des easy foiler
L'histoire tourne depuis longtemps !

geek; RS 400 970 with a purple Hull !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois - il y a 2 ans 1 mois #190998 par Jerem
Réponse de Jerem sur le sujet La petite guerre des easy foiler
"Tournant de l'histoire"... pas sûr... Chez les kites et les planches, il y a une grande majorité de gars qui ne souhaitent pas passer au foil (malgré la simplicité du matos), ça sera pareil en dériveur. Donc nouveaux pratiquants en voile lié au foil, oui et c'est très bien. Mais le support archimedien ne disparaîtra pas !

A mon avis, l'évolution sera quand on aura réussit à dessiner des plans porteurs non pas pour décoller, mais pour partir plus tôt au planning, et là ça sera fun pour 90% des pratiquants en toute sécurité !
Dernière édition: il y a 2 ans 1 mois par Jerem.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191001 par Jerem
Réponse de Jerem sur le sujet La petite guerre des easy foiler
C'est qu'en dériveur on n'est pas habitué à être à plus de 20 nœuds en permanence, donc la vitesse fait faire des bêtises.

En planche par ex. une pelle à 25-30 noeuds (vitesse d'un bon freerider) , c'est la même en foil ou en slalom...

Un moth foil monte à 28-29 noeuds max, une rigolade pour un bon slalomeur qui en enquille 5 à 10 de plus... Ils sont habitués à ces vitesses moyennes.

Les moth naviguent quasi tous les jours sur La Rochelle et ce qui casse, c'est le matos, pas les bonhommes.

Le truc qui semble très traumatisant, c'est le kitefoil race avec des mats de plus d'un mètre, le couple de l'engin te détruit les articulations en cas de chute. D'ailleurs, je vois peu de kitefoil à plus de 16-18 noeuds et si il y a de la mer, ils sont absents.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191003 par gilles29
Réponse de gilles29 sur le sujet La petite guerre des easy foiler

"Tournant de l'histoire"... pas sûr... Chez les kites et les planches, il y a une grande majorité de gars qui ne souhaitent pas passer au foil (malgré la simplicité du matos), ça sera pareil en dériveur. Donc nouveaux pratiquants en voile lié au foil, oui et c'est très bien. Mais le support archimedien ne disparaîtra pas !

A mon avis, l'évolution sera quand on aura réussit à dessiner des plans porteurs non pas pour décoller, mais pour partir plus tôt au planning, et là ça sera fun pour 90% des pratiquants en toute sécurité !


A Brest en tous cas, il y a depuis environ 1 an de très nombreux planchistes qui passent au foil, certains conservant leur planches de slalom pour le gros temps.
Ils disent tous que l'avantage du foil est de pouvoir continuer à naviguer dans du light (10-17 neuds) avec des vitesses qu'ils n'atteindraient pas en slalom dans ces conditions. Cela leur permet ainsi d'élargir leurs possibilités de navigations, sachant que le vent moyen se situe entre 10 et 15 neuds sur Brest. Donc dire qu'une grande majorité de planchistes restent en archimédien est inexact, en tous cas sur Brest dans le petit temps.
Pour ce qui est du dériveur sur foils, les clubs de voile commencent seulement à s'équiper, et le phénomène prendra probablement de l'ampleur dans les années à venir. Et sans doute surtout lorsque les constructeurs nous assureront des conditions de vol stables au près comme au portant. A ce sujet, il y a actuellement quelques recherches aux USA, pour améliorer les systèmes de palpeurs mécaniques actuels, avec également des études en cours sur la mise au point d'un système électronique digital de gestion de vol.
De toutes façons, les supports archimédiens existeront certainement toujours dans le futur, car ils ont leurs avantages par rapport au foil.
Pour la planche, beaucoup disent aujourd'hui que l'arrivée du windfoil participe au renouveau de "l'activité planche" qui s'essoufflait depuis plusieurs années.
Peut être en sera t'il de même pour le dériveur dans le futur?

UFO N° 95 - RS AERO 1918
(Ex D-One FRA78 - ISO n°947 - LASER EPS kit spi - Europe - 445-470)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191004 par ggc
Réponse de ggc sur le sujet La petite guerre des easy foiler

Ha les temps moderne !
C'est quand même formidable de vivre ces moments là, c'est un réel tournant dans l'histoire de la voile légère et de la voile tout court.


Tu rigoles?????

Team Papy's Forty
49er/FX n°1346
anc: Yole OK, L4000, Blaze, 49er, MPS...et peut-être le Windy???

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191010 par Jerem
Réponse de Jerem sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Dans la grosse houle, je trouve le près comme le portant aussi sympa en foil, c'est super technique car on va beaucoup plus vite, et on devient très vite toilé.

Par contre tout à fait d'accord sur le côté physique et vibrations, la nav' archimédienne est autrement plus éprouvante !

Coté planche, le Windfoil aide au renouveau, c'est certain. Il faudrait que les dériveurs s'en inspirent mais pour ça, il faut simplifier au lieu de complexifier !
Pour l'instant, aucune planche foil n'est aussi rapide qu'une planche aileron adaptée, et ce quelque soient les conditions.
Moins de 10 noeuds ? Le windfoil est toujours derrière une formula...
Plus de 15 noeuds ? Un slalomeur rigole des perfs des windfoils...
Le but du windfoil n'est pas la perf (pour l'instant), mais de couvrir une plus large plage de vent (8-25 noeuds) afin de faire le plus possible de nav.

Le jour ou un deriveur foil sera sans palpeur et sans volets, on aura fait un pas dans le bon sens ! et accessoirement ça diminuera les coûts.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191012 par Jerem
Réponse de Jerem sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Je ne suis pas un pro de la technique/physique foil, mais quand je vois en planche ou kite, un unique foil comprenant juste 1 aile et un stab...
Certes, on change d'aile suivant le vent (par tranche de 5 ou 10 noeuds, et encore...), mais la simplicité laisse rêveur !
Un windfoil freeride atomise n'importe quel champion de dériveur sur un parcours (entre 10 et 25 noeuds de vmoy suivant les allures, donc même un 49er est out) un kitefoil c'est encore un cran au dessus...
Et je ne parle pas de windfoil race et de kitefoil race !

Je ne comprends pas pourquoi on s’obstine vers de telles voies en dériveur, c'est compliqué, cher, fragile, et pas si rapide... comparé à d'autres supports qui ont attaqués leur "mutation".

Ce n'est pas une critique, je cherche juste à comprendre...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois - il y a 2 ans 1 mois #191013 par ggc
Réponse de ggc sur le sujet La petite guerre des easy foiler

C'est un choix perso de navigation, soit tu aimes en prendre plein la tronche et ressentir les vibrations du plan d'eau sous la coque, soit tu opte pour la fluidité la vitesse et le silence, c' est incontestablement ce que l'ont gagne avec les foils, après je pratique pas mal le cata et je kiffe me prendre des paquets dans la tronche et surfer dans la grosse houle, mais c'est pas du tout le même trip ni les même sensations, le principal est de ce faire plaisir !

Je crois que sur le triple trapèze commence à évoluer, sinon la plage c'est sympa aussi.

En général, au trap, tu ne te mouilles pas sauf quand tu dessales. Le problème des foils c'est que tu n'as plus de sensation de glisse, contact avec l'eau. Affaire de goût. Je suis ancien planchiste et le surf dans les vagues n'a pas d'équivalent, mon avis :)

Team Papy's Forty
49er/FX n°1346
anc: Yole OK, L4000, Blaze, 49er, MPS...et peut-être le Windy???
Dernière édition: il y a 2 ans 1 mois par ggc.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191016 par François M.
Réponse de François M. sur le sujet La petite guerre des easy foiler

Je ne comprends pas pourquoi on s’obstine vers de telles voies en dériveur, c'est compliqué, cher, fragile, et pas si rapide... comparé à d'autres supports qui ont attaqués leur "mutation".

Ce n'est pas une critique, je cherche juste à comprendre...


Class A et Flying Phantom n'ont pas de flaps, tout juste un réglage de rake que tu ne bouges qu'à l'arrêt.
ensuite tu règle ton assiette longitudinale en te déplaçant.
Et... tu prends des boites d'anthologie. :silly:

Si vous voulez aller sur leau sans risque de chavirer. Nachetez pas un bateau, achetez une île. [Marcel PAGNOL]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191019 par Jerem
Réponse de Jerem sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Pas mal la video avec Caizergue, mais pour se rendre compte, il faudrait un moth qui se fait pulveriser par un Windfoil race, puis Caizergue qui le passe au vent fastoche... puis le F50 qui deboule dessous :)... le F50 doit etre a 2 fois la vitesse d'un moth !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191020 par gilles29
Réponse de gilles29 sur le sujet La petite guerre des easy foiler

Pour l'instant, aucune planche foil n'est aussi rapide qu'une planche aileron adaptée, et ce quelque soient les conditions.
Moins de 10 noeuds ? Le windfoil est toujours derrière une formula...
Plus de 15 noeuds ? Un slalomeur rigole des perfs des windfoils...
Le but du windfoil n'est pas la perf (pour l'instant), mais de couvrir une plus large plage de vent (8-25 noeuds) afin de faire le plus possible de nav.


Ce que tu affirmes n'est pas tout a fait vrai: dans 15 neuds, un windfoil laisse sur place n'importe quelle autre planche, et de plus fera un cap d'enfer.
Sur notre plan d'eau on a très souvent formula et windfoils qui se cotoient en nombre, c'est donc très facile de comparer, et de plus leurs relevés gps sont sans appel; en formula ce sont des jeunes du pôle France qui s'entrainent pour les championnats du monde et jeux olympiques, donc haut niveau, et en face des jeunes en prépa championnats windfoil et des testeurs qui travaillent pour les développeurs et shapers des nouveaux profils d'ailes et de mats de foils.
Je t'assure que leur but est bien la perf et qu'ils y parviendront dans les années à venir: ils sont sans cesse à la recherche de nouveaux profils qui puissent améliorer le décollage à basse vitesse, la stabilité, et la vitesse de pointe. Les protos sont nombreux et se succèdent à un rythme assez hallucinant
Et puis je n'ai pas vu les slalomeurs "rigoler" des windfoilers, car c'est vrai dans la baston les planches de slalom sont largement devant, mais aussi parce que ceux qui font du windfoil font également en majorité du slalom.

UFO N° 95 - RS AERO 1918
(Ex D-One FRA78 - ISO n°947 - LASER EPS kit spi - Europe - 445-470)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191021 par Jerem
Réponse de Jerem sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Pour l'instant, les planches aileron sont plus rapides que les foils... Les windfoil plafonnent à 35-36 nœuds pour les meilleurs. C'est la Vmax d'un freerider de bon niveau, pas d'un coureur.

Lors d'une épreuve récente, Albeau a sortit du matos de guerre en foil, avec 10m², mât de plus de 5m, bref du médium en pleine mer... A son retour, son commentaire est qu'il aurait été plus rapide en aileron.

Dans la pétole, faut pas confondre Formula et RSX (et dérivés)... Faut voir ces engins et les gars dessus pour comprendre que c'est très rapide mais exigeant et qu'actuellement pas beaucoup de foiler sont capable de les suivre.

Mais je te rejoins sur les développement actuels qui feront certainement que la réalité d'aujourd'hui ne sera pas celle de demain.

J'adore le foil, et pratique énormément, mais faut pas enterrer trop vite les "archimédiens". A niveau équivalent (moi :) ), j'ai 8-10 noeuds de plus en aileron à partir de 15 noeuds de vent.

Attention également aux supports olympiques qui représentent l'élite de la navigation mais pas celle du support... A part le 49er, des séries comme le laser, le finn, la RSX, le 470, ou encore la future windfoil olympique ont des déclinaisons "hors olympisme" bien plus affûtées et rapides.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191023 par ggc
Réponse de ggc sur le sujet La petite guerre des easy foiler

Attention également aux supports olympiques qui représentent l'élite de la navigation mais pas celle du support... A part le 49er, des séries comme le laser, le finn, la RSX, le 470, ou encore la future windfoil olympique ont des déclinaisons "hors olympisme" bien plus affûtées et rapides.

Pourquoi crois-tu que les Papy's forty font du 49er...à défaut du 18"????

Team Papy's Forty
49er/FX n°1346
anc: Yole OK, L4000, Blaze, 49er, MPS...et peut-être le Windy???

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191028 par Rssaintjean
Réponse de Rssaintjean sur le sujet La petite guerre des easy foiler


Je crois que sur le triple trapèze commence à évoluer, sinon la plage c'est sympa aussi.

v=zhLdWIDIPtQ


Le « foiler grand prix » est à vendre. Saison 2019 annulée.

Je doute que ca reparte. Les régates étaient sympa à regarder

RS700 1050 - RS800 1076

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois - il y a 2 ans 1 mois #191031 par La Marmotte
Réponse de La Marmotte sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Une planche à fond ( dans une moindre mesure un 18 pieds) n'a pas beaucoup de surface mouillée, alors le gain du foil est minime voir négatif, surtout avec un foil fait pour décoller tôt.
Les trimarans ont choisi des foils typés vitesse qui ne font décoller le bateau seulement à partir de 20/25 knts.

geek; RS 400 970 with a purple Hull !
Dernière édition: il y a 2 ans 1 mois par La Marmotte.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191033 par gilles29
Réponse de gilles29 sur le sujet La petite guerre des easy foiler

En faite c'est un forum de planchistes ou de skiffeurs ?


De voileux sur skiffs, mais c'est vrai qu'on dérive un peu là ... :unsure:

UFO N° 95 - RS AERO 1918
(Ex D-One FRA78 - ISO n°947 - LASER EPS kit spi - Europe - 445-470)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #191034 par Jerem
Réponse de Jerem sur le sujet La petite guerre des easy foiler
Skiffeurs bien sûr !

Mais il est intéressant de regarder ce qui se fait dans d'autres supports pour comprendre l'évolution à venir...
En planche, il y a des evo et discussions très techniques pour:
- PERF: passer la barre des 40 nœuds avec du matériel foil (c'est aujourd'hui pas le cas, mais tout ça va évoluer), voire les 50-60 noeuds avec des supercavitants (ca arrivera comme l'a fait vesta rocket).
- LOISIR: "décoller" ou "acquérir un planning" plus précoce pour M. Tout le Monde qui souhaite s'amuser sans repasser par la case apprentissage.

Pour l'instant, les projets dériveurs foil sont (a mon avis) trop complexes, onéreux et somme toute assez peu performant par rapport à l'apport des foils.

Donc c'est juste ouvrir le champs des possibilités afin que le dériveur profite pleinement de l'arrivée des foils !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois - il y a 2 ans 1 mois #191035 par gilles29
Réponse de gilles29 sur le sujet La petite guerre des easy foiler

Skiffeurs bien sûr !

Mais il est intéressant de regarder ce qui se fait dans d'autres supports pour comprendre l'évolution à venir...
En planche, il y a des evo et discussions très techniques pour:
- PERF: passer la barre des 40 nœuds avec du matériel foil (c'est aujourd'hui pas le cas, mais tout ça va évoluer), voire les 50-60 noeuds avec des supercavitants (ca arrivera comme l'a fait vesta rocket).
- LOISIR: "décoller" ou "acquérir un planning" plus précoce pour M. Tout le Monde qui souhaite s'amuser sans repasser par la case apprentissage.

Pour l'instant, les projets dériveurs foil sont (a mon avis) trop complexes, onéreux et somme toute assez peu performant par rapport à l'apport des foils.

Donc c'est juste ouvrir le champs des possibilités afin que le dériveur profite pleinement de l'arrivée des foils !



Les dériveurs foil ne sont pas si complexes que tu le dis. L'UFO est d'une telle simplicité! Ce qui facilite la mise en oeuvre et l'usage ! Lorsque j'arrive avec mon UFO sur sa remorque pour naviguer, moins de 30 minutes plus tard je suis sur l'eau! et en prenant mon temps ... :) De plus, remonter un bateau de 75 à 80 kg du bout de la cale de mise à l'eau à marée basse, c'est parfois assez physique ! Mon UFO avec ses 48 kg me facilite grandement la tâche. Idem pour les ressalages et manutentions à terre.
Côté performances, c'est comme pour les autres foilers des vitesses au près que je n'atteignais pas sur un support archimédien, et idem pour le cap... Après le portant, c'est une autre histoire, il faut d'abord oser se lancer, car le bateau va vraiment accélérer, et la gestion de l'assiette longitudinale et latérale demande une expérience que je n'ai pas encore...
Non, je pense vraiment que les foils sur dériveur c'est un vrai plus, à découvrir! avec des sensations de planning qui sont toujours là, et en vol, ces sensations sont décuplées! bref que de l'adrélanine quoi !

UFO N° 95 - RS AERO 1918
(Ex D-One FRA78 - ISO n°947 - LASER EPS kit spi - Europe - 445-470)
Dernière édition: il y a 2 ans 1 mois par gilles29.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.168 secondes