Les bateaux marquants 2000 - 2020

  • azerty
  • Portrait de azerty
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 3 mois 1 semaine #192503 par azerty
Réponse de azerty sur le sujet Les bateaux marquants 2000 - 2020

Thierry écrit: En 2020 (Excellent la proposition de Virtual Regatta) ce pourrait bien être l'Imoca d'Armel Tripon, sur plan Manuard, premier Imoca “scow“ ...

Côté I14, il y a 12/13 ans ?? j'avais été marqué par le sublime I14 en strip planking (dessiné par Benji je crois?) ... J'ai essayé de retrouvé çà dans les profondeurs des archives BSP, mais Fred sera sans doute plus efficace que moi....


forums.sailinganarchy.com/uploads/monthly_2017_11/5a0b627a455b3_2010BigDinghy-6738.jpg.a8025458496fa4118b5baf190d896aad.jpg

Woody 1170
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Thierry

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 3 mois 1 semaine #192504 par Thierry
Réponse de Thierry sur le sujet Les bateaux marquants 2000 - 2020

azerty écrit:

Thierry écrit: En 2020 (Excellent la proposition de Virtual Regatta) ce pourrait bien être l'Imoca d'Armel Tripon, sur plan Manuard, premier Imoca “scow“ ...

Côté I14, il y a 12/13 ans ?? j'avais été marqué par le sublime I14 en strip planking (dessiné par Benji je crois?) ... J'ai essayé de retrouvé çà dans les profondeurs des archives BSP, mais Fred sera sans doute plus efficace que moi....


forums.sailinganarchy.com/uploads/monthly_2017_11/5a0b627a455b3_2010BigDinghy-6738.jpg.a8025458496fa4118b5baf190d896aad.jpg

Woody 1170


Voilà! Merci Yann!

Que sont ils devenus d'ailleurs?

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • ggc
  • Portrait de ggc
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 3 mois 1 semaine #192505 par ggc
Réponse de ggc sur le sujet Les bateaux marquants 2000 - 2020

erriep écrit: @ Sudiste, je ne comprends tout simplement pas la comparaison avec la politique.
Sur la notion d'amalgame sur cette liste chronologique, tout est question de point de vue et de critère. Elle est homogène si l'on parle "d'engins pour aller sur l'eau et se faire plaisir", elle est hétérogène par exemple si on veut uniquement "des bateaux à voile accessible pour le commun des mortels".

Tu ne peux pas comprendre car tu ne connais surement pas notre joyeux trublion marseillais...de plus, il n'est même pas supporteur de l'OM...tu imagines???

Yacht club de la Ganguise
Team Papy's Forty member
49er/FX n°1346

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 mois 1 semaine #192509 par lemott
Réponse de lemott sur le sujet Les bateaux marquants 2000 - 2020

erriep écrit: Tout est question de point de vue et de critère. Elle est homogène si l'on parle "d'engins pour aller sur l'eau et se faire plaisir"

Well roared, lion! :kiss:

Il y a aussi la notion " d'engins pour aller sur l'eau et se faire mal" :pinch: et surtout "d'engins pour aller sur l'eau pour faire plaisir à son sponsor". :S

Je trouve l'idée très bonne, surtout dans le sens "nouveau concept marquant".

Mais là, le Wasp saute.............désolé mon Pierrot! Le Wishbone n'est pas vraiment une nouveauté en moth (sûrement copié sur un Wizz! :cheer: B) ;) )

Manque les trucs gonflables et démontables français.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 mois 1 semaine #192512 par Cédric F
Réponse de Cédric F sur le sujet Les bateaux marquants 2000 - 2020

lemott écrit:

Deous écrit: Oui pour moi le Blade est marquant. Le premier vrai bateau industrialisé. Une référence de l'époque niveau performances. C'est le père du Mach2 et surement des autres. A partir de la les bateaux de "série" ont fait consensus.


Premier malentendu (tu es en bonne compagnie, Cédric s'est trompé pareillement): il y a toujours eu des séries en moth, aussi petites soient-elles. Quelques-unes très marquantes, d'autres moins.
Deuxième: Il y a toujours eu de la fiabilité, comment gagner un championnat du monde sinon? Suffit de demander aux Australiens :silly: .
Troisième: Des références en terme de performances, il y en a toujours eu. Heureusement il y a le génie d'invention pour contrer tout ça. C'est quoi maintenant au top? Exocet?
Quatrième: La Papa des deux, c'est Amac, et en plus il est le Papa du Wasp. Qu'est-ce qu'il va nous pondre encore? :P

Je pensais qu'un critère de la liste serait une sorte de nouveau concept au niveau de la conception..............pour le critère "industrialisé", c'est le Zef! Ou le Vaurien? le 420?;) ;) ;)
ok je sors
"


herr professor doktor, je maintiens mon avis sur le Blade. Pour moi il s'agit véritablement du premier foiler à rentrer dans une logique d'industrialisation avec l'idée d'en produire à la chaine en Chine et d'essayer de rendre cela abordable pour un public beaucoup plus large que celui de la class Moth qui bien que super intéressante restait confidentielle avant le foil finalement. On était loin des logiques de toute petite série d'artisans passionnés fabriquant quelques bateaux de temps à autres. Il y avait l'objectif JO aussi. Le seul problème du Bladerider finalement c'est d'être resté dans la jauge Moth à l'époque du boom du foil...

Après il est vrai que l'industrialisation véritable du dériveur c'est les années 60 et pour le coup c'était principalement français : Morin, Lanaverre, La Prairie etc.

Ce qui me fait d'ailleurs penser qu'hier en profitant de mon heure quotidienne de confinement dans un rayon de 1km de mon domicile, je me suis baladé dans des quartiers de Cabourg que je ne connaissais pas. Attiré par une belle cheminée industrielle et des hangars un peu délabrés mais pas trop, je tombe sur des vedettes à moteur un peu anciennes, principalement de marque ACM. Et là cela a fait tilt, le chantier ACM (liquidé depuis 10 ans je pense) était né à Cabourg à cet endroit. Il avait notamment fabriqué avec une technique novatrice à la fin des années 50 des vedettes à moteur avec une technique de sandwich balsa. Ces vedettes ont souvent équipé les douanes et la gendarmerie maritime. C'était des super bateaux.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Thierry, RStosec

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 mois 1 semaine - il y a 3 mois 5 jours #192577 par lemott
Réponse de lemott sur le sujet Les bateaux marquants 2000 - 2020

Cédric F écrit:
herr professor doktor, je maintiens mon avis sur le Blade. Pour moi il s'agit véritablement du premier foiler à rentrer dans une logique d'industrialisation avec l'idée d'en produire à la chaine en Chine et d'essayer de rendre cela abordable pour un public beaucoup plus large que celui de la class Moth qui bien que super intéressante restait confidentielle avant le foil finalement. On était loin des logiques de toute petite série d'artisans passionnés fabriquant quelques bateaux de temps à autres. Il y avait l'objectif JO aussi. Le seul problème du Bladerider finalement c'est d'être resté dans la jauge Moth à l'époque du boom du foil...


Produire à la chaîne pour rendre le bateau rentable, n'est-ce pas?
...........et pour en produire plus, bien sûr. Tiens, ce n'est pas un critère économique aussi?

Le temps de la confidentialité, comme je le regrette, mais on avait senti en 2000 (Frédy Duvoisin faisant ses essais avec des foils centraux) que ça n'allait pas durer.

Le reste de la copie, mon petit, commence à s'améliorer.

L'objectif JO était une connerie, que Amac a réparé avec le superbe Mach2. Vous avez bien remarqué, le péché de faire de la monotypie au sein de la classe Moth est impardonnable ;) Mais comme la classe était confidentielle, fallait bien un objectif pour trouver les partenaires et le financement.

Tout ça avant le boom du foil, et c'est pour cela qu`il a bien fait de rester dans la jauge. Comme c'était la seule classe volante, il n'y avait aucune autre référence. A l'époque impossible de faire du ex nihilo. Le projet JO faisant pschitttt, il a tout gagné au sein de la classe. Et vendu. Imagine un bateau un pied de plus à l'epoque (comme le truc français).............cela aurait disparu du jour au lendemain.

Et le succès de tous les dérivés du Moth sont la preuve qu'il a bien fait. T'as qu'à regarder son Waszpszs

Et en plus, avec un Waszpszsp tu peux toujours régater contre des Moth foiler même après la disparition de la classe (tout à fait imaginaire) et la même chose pour le Skeeta: Sans foils tu as le même Yardstick qu`un Moth Lowrider et en Foiler, tu peux toujours battre les Waspszszeos (ou pas) :kiss:
Dernière édition: il y a 3 mois 5 jours par lemott.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.312 secondes