Culture, cinéma, expo, théâtre, musique, littérature...

Plus d'informations
il y a 13 ans 6 mois #41324 par Cédric F
Le plus simple et le plus rationnel est donc de créer un sujet dedié à toute la culture : bon d'accord, il n'y a guère que Thierry et moi à vous importuner avec ces sujets là mais bon, il n'y a pas que le skiff dans la vie, il y a même une vie en dehors du skiff.

Pour commencer, une exposition à voir absolument à la Fondation Cartier à Paris : Ron Mueck. Ce sculpteur australien mondialement reconnu expose 5 oeuvres absolument fabuleuses de réalisme que cela en devient presque dérangeant, anormal, troublant, inquiétant. Ses statues sont faites en sillicone et fibre de verre et la production de Ron Meck alterne sculptures géantes et miniscules. Elles représentent des personnages de tous les jours (un couple au lit, une femme au réveil, deux petites vieilles, une femme noire, et un géant nu) qui sont absolument étourdissantes de réalisme : j'y étais avec ma mère dermato qui n'en revenait pas de la manière dont il a pu rendre compte de toutes les nuances de la peau, du cuir chevelu, du regard... Cet absolu réalisme est tellement expressif, il y a tellement de choses qui passent dans le regard de ces statues qu'on se sent vraiment troublés pour ne pas dire mal à l'aise.
Au sous-sol de la Fondation Cartier, une exposition d'un artiste spécialisé dans les oeuvres d'art numériques, John Maeda. Les oeuvres d'art numériques sont un vaste champ artistiques à défricher mais cela reste un peu décevant après avoir vu les oeuvres de Ron Mueck.

www.fondation.cartier.fr/flash.html

Prochaine expo programmée : la collection Philips au Musée du palais du Luxembourg.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 13 ans 6 mois #41331 par Adrian
Il faut dire qu'en dehors de Paris, il est difficile d'avoir une vie culturelle palpitante. Les films, si ce ne sont pas des blockbusters, ne restent pas à l'affiche plus d'une semaine, le choix est plus que limité. Pour ce qui est du théâtre, la programmation Caennaise laisse franchement à désirer (dur de trouver une représentation où personne ne finit à poil...), quant aux expositions, on en a en moyenne deux par an au musée des beaux arts de Caen, plus une exposition permanente dans laquelle il faut faire le tri :-\.
Il ne reste plus que les concerts qui permettent d'avoir un bon aperçu de ce qui se fait en matière de musique, les musiciens étant à mon avis les artistes les plus mobiles et les moins récalcitrants à venir s'enterrer quelques jours en Normandie. Vu comme çà, c'est difficile de pouvoir confronter mon point de vue aux vôtres au sujet des manifestations culturelles du moment  :-[.
Quoi qu'on veuille nous faire croire, la vie culturelle en Province est bien loin de pouvoir rivaliser avec Paris...
Enfin c'est pas pour çà que je quitterai la mer :P!

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #41446 par Jean

Ben, la collection Philips au Palais du Luxembourg, j'ai vu et bof... On a fait longtemps la queue, il y avait plein de monde a l'interieur et c'est assez petit.

Au niveau des tableaux vu (entrevus ???), c'est varie: des chefs d'ouvre absolus autour desquels des grappes s'agglutinent et des choses bien moins interessantes que tu peux contempler a loisir ! Le principal interet est sans doute d'avoir un panorama de ce qui s'est peint depuis la fin du dix huitieme jusqu'au annees 60 sans faire 10 expositions... Ca reste tres parcellaire quand meme !

Globalement, le rapport qualite-prix est mediocre mais rien que pour voir le Dejeuner des canotiers en vrai, je pense que ca vaut le deplacement pour beaucoup...


Ouais, j'y arriiiii....  PLOUF !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #41608 par Cédric F
Viens de voir Munich au cinéma... J'en parlerai plus longuement mais déjà un rapide commentaire : Spielberg ne sait pas faire des films d'espionnage mais alors pas du tout.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • olivier L
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #41715 par olivier L
J'ai été voir l'expo Werner Jeker à la Galerie Anatome,
C'est un grand affichiste, graphisme, typographie et photographie, c'est très bien et la galerie Anatome est un bel endroit (dédié au graphisme).

Balaise l'Helvete !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #41854 par Cédric F
Bon concernant Munich : le film est superbement joué par une pléiade d'acteurs de haut niveau. Le film est techniquement parfait et maîtrisé de bout en bout. Ceci avec Spielberg on pouvait s'en douter. Par contre, pour ce qui est de l'espionnage et de l'aspect documentaire, on est en pleine fiction : la majorité des spécialistes du Mossad et de l'espionnage interrogés affirme que le film ne tient pas debout et que dans les faits la "vengeance" d'Israel après Munich ne s'est pas déroulée de la manière dont Spielberg l'évoque. Ceci dit quoi de plus difficile que de faire un bon film d'espionnage, sujet qui suscite passions, fantasmes et inquiétudes, surtout en cette période troublée où l'on assiste à un revival des théories du complot. En fait, on a un peu comme l'impression que Spielberg a tenu à éviter de tomber dans ces travers (c'est donc l'anti Dan Brown) mais, en allant jusqu'à refuser de jouer sur des fanstames liés au monde de l'espionnage, il va à l'encontre de ce qu'il serait nécessaire de faire pour un bon film d'espionnage.

La collection Philips au musée du Luxembourg.
Je suis assez d'accord avec ce que dit Jean : beacoup de monde, dans un musée un peu trop petit pour ce genre d'exposition phare. Ceci dit, le musée du Luxembourg aligne les bonnes expositions ces dernières années. Pour éviter la queue, rien de mieux que de réserver une entrée avant.
Il faut savoir que toute la collections Philips n'est pas représentée ici. Il manque par exemple des tableaux plus anciens notamment un Greco magnifique. Il n'en demeure pas moins que cette collection est unique et l'une (la) des plus belles collections particulières au monde. Elle couvre principalement l'ensemble de la peinture du début du 19ème à l'après seconde guerre mondiale. Elle couvre donc un vaste ensemble de l'histoire de l'art avec surtout des pièces majeures de chaque période. Pour les impressionnistes, évidemment "le déjeuner des canotiers" est absolument fabuleux mais les Monnet sont aussi bien choisis, comme les Van Gogh, les Picasso pour le cubisme et puis plus tard les Kandinski ou plutôt les Courbet, Gaugin, Cézanne, Mannet.
Bref voilà un homme qui a constitué une collection fabuleuse avec goût, talent critique et aussi pragmatisme. On apprend en effet qu'au départ il n'aimait par exemple pas trop Van Gogh avant de comprendre qu'il serait un peintre majeur. De même, pour le cubisme ou pour Kandinsky. Bref un grand collectionneur, un grand esthète et d'une certaine manière un artiste pour avoir fait d'aussi bons choix.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #42284 par Cédric F
Trois livres :

"Les novices" : dernier roman d'Yves Simon auteur que j'aime beaucoup. Artiste complet (chanteur, romancier, compositeur, poète...), Yves Simon fait partie de ces écrivains qui comprennent leur époque et sont capables de faire ressortir avec des mots et des histoires le sens et l'esprit d'une époque. "Les novices" met en scène l'histoire de deux jeunes qui vivent un premier amour parfait mais vont se séparer pour mieux se retrouver en mettant en scène leurs retrouvailles, en les ritualisant, en en faisant une cérémonie. Comme toujours c'est superbement écrit, limpide, fluide et touchant. Ceux qui connaissent Yves Simon pourront s'énerver en trouvant qu'il s'agit d'une répétition, ceux qui ne le connaissent pas trouveront une bonne entrée en matière dans son oeuvre (sans doute pas la meilleure) et enfin ceux qui le connaissent mais qui iront au delà de l'impression de répétition verront une déclinaison, une nouvelle nuance dans la palette des thèmes de cet auteur.

"La dernière femme" de Jean Paul Enthoven.
Entre essai et roman, ce livre est le portrait de quelques femmes historiques qui auraient pu croiser réellement cet auteur mais qui ont tout de même été pour lui des références et des icones de la féminité, une source d'interrogations sur ses relations à la femme. C'est un livre magnifique, d'une qualité d'écriture rare. A lire de toute urgence. Pour le côté people, Jean-Paul Enthoven est éditeur, journaliste, ami de BHL avant d'avoir été le beau père de la fille Levy qui était mariée à son fils Raphaël. Le fameux Raphaël de la Chanson de Carla Bruni. Raphaël Enthoven qui comme tout le monde le sait maintenant s'est séparé de Justine Levy pour partir avec Carla Bruni qui était alors la copine de son père. On s'en fout me direz-vous : oui mais tout cela donne de très beaux livres.

Enfin "Insecte" de Claire Castillon.
L'écrivain qui monte et qui a su si bien marketer sa carrière. Sa relation avec PPDA a fait la une des journeaux. Derrière le batage, il y a pourtant un vrai écrivain qui s'améliore de livre en livre. Cette fois-ci, elle nous livre un recueil de nouvelles sur les rapports mère fille. C'est cruel, attendrissant et cela donne un bon aperçu de la complexité de ce que sont généralement les rapports mère-fille, tout en étant très imaginatif. Un seul reproche la qualité d'écriture n'est pas toujours à la hauteur.


Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #42354 par administrator
Réponse de administrator sur le sujet Culture, cinéma, expo, théâtre, musique, littérature...
Dernier film que j'ai vu et particulièrement apprécié: Lord of war. Le marché des armes vu du côté des vendeurs.
On sort de là très mal à l'aise.
Bonne prise de conscience des priorités de chacun dans tous les domaines. Jusqu'où est-on prêt à aller pour obtenir ce que l'on souhaite.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #42404 par Claire
J'ai voulu aller voir l'expo Phillips... Devant les 200 mètres de queue au moins, et l'immobilité des personnes qui attendaient, nous avons laissé tomber! Les seules personnes qui entraient étaient ceux qui avaient des billets coupe-files. Une expo victime de son succès? Dommage de faire tant de publicité pour une expo dans un tout petit musée obligé de refuser du monde.

"Semblable à un prêtre à qui on arracherait sa divinité, je ne pouvais (...) me détacher de cette mer si monstrueusement séduisante..." Baudelaire, Déjà !, Le Spleen de Paris.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 5 mois #42406 par Cédric F

Dommage de faire tant de publicité pour une expo dans un tout petit musée obligé de refuser du monde.


C'est un peu le problème de toutes les grandes expositions qu'elles aient lieu dans des grands musées ou des petits. On ne va quand même pas se plaindre d'avoir de grandes expositions surtout qu'il existe aujourd'hui plein de solutions pour acheter les billets coupe-files.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42863 par Cédric F
Question de cinéma :

Toute la beauté du monde : j'avais adoré "le coeur des hommes" d'Exposito. Son dernier film est largement moins bon, moins intense, moins puissant que le premier. Reste des acteurs (le beau Marc Lavoine, la magnifique Zoé Félix) assez justes, une belle histoire qui aurait mérité un meilleur scénario, et l'absolue beauté des paysages de Bali.

Les Bronzés : ce film est à l'image de la paire de sein de Marie-Anne Chazele dans le film : outrancier. Le charme n'opère plus, ce film n'est plus que la caricature des caricatures qu'étaient les précédents opus. Maintenant ça marche en terme d'entrées et je suis persuadé que certains nous ressortiront dans dix ans les deux trois répliques drôles du film. Vous verrez, il y en a qui trouveront ça culte.

Petites confidences à ma psy : les bonnes vieilles recettes de la comédie new-yorkaise et ses ingrédients traditionnels : la famille juive, le psy, les artistes, la ville comme personnage du film. Et pourtant ça marche, c'est léger, c'est drôle et fin quoiqu'un tout petit peu long sur la fin.

L'ivresse du pouvoir : un bon Chabrol inspiré de l'affaire Elf. Chose assez rare chez Chabrol, ce film est plus truculent que ses précédents, un peu moins noir sans que pour autant on puisse se dire que ce n'est pas du Chabrol ; "variation presque enigmatique" pour ce réalisateur. Acteurs magnifiques sauf Patrick Bruel. J'ai failli exploser de rire à sa première apparition.

Syriana : je n'ai strictement rien compris à ce film. La personne avec qui j'y étais non plus d'ailleurs. Du coup, on en oublie tout le reste, les acteurs, Matt Damon, George Clooney, la mise en scène... Si quelqu'un peu m'expliquer. Bon d'accord je ne donne pas envie d'aller le voir. Le nom du film ? J'ai appris après coup que cela renvoyait au nom d'un vaste projet à long terme du Pentagone et de la CIA pour reconstruire le Moyen-Orient et imposer la démocratie dans ces pays et leur piquer leur pétrole.
Bref entre Syriana, et le Chabrol choissisez le Chabrol, vous aurez comme dans Syriana un aperçu de la collusion entre le monde des affaires et de la politique.

Fauteuil d'orchestre : une magnifique comédie chorale : toute une galerie de personnages servis par des acteurs magnifiques (mention particulière pour Valérie Lemercie et Cécile de France) qui se rencontrent dans le microcosme des Champs Elysée et de l'avenue montaigne : un théâtre, un bar, une salle des ventes, la vie tout simplement. A voir vraiment, vraiment à voir !


Une expo : Dora Maar et Picasso. Musée Picasso.

Dora Maar était une photographe proche des surréalistes. Elle avait du talent mais a rencontré un génie, Picasso, et ne s'en remettra jamais. Ils se sont aimés follement : il fût son Dieu, elle l'a photographié en train de construire son oeuvre dans sa période la plus féconde (l'avant guerre), nous apportant un témoignage unique et artistique sur un artiste, sur l'Artiste. Elle a été sa muse et son modèle, le minautore l'a investie de sa sensibilité jusqu'à la dévorer, elle s'est sacrifiée. Non, parfois il n'est pas bon de croiser le génie. Et puis un jour, il l'a quittée pour Françoise Gillot, celle à qui il dira qu'elle était "la seule femme qu'il ait rencontré qui avait sa fenêtre sur l'absolu". Comme les autres, il la trompera mais contrairement à Dora Maar, elle le quittera. En effet, Dora Maar, Jusqu'à sa mort en 1997, vivra seule dans le souvenir de ce que fût cette relation, entourée dans son appartement de mille et un souvenirs, du plus extraordinaire au plus anodin, dont elle ne se sera jamais séparée malgré une existence difficile. Elle est morte avec son secret, n'ayant jamais témoigné de ce que fût son histoire avec Picasso.
L'exposition au musée Picasso, n'apportera aucun réponse à ce que fût cette histoire extraordinaire. Elle ne dit ni ne répond non plus à la question de savoir ce que fût l'apport exact de Dora Maar à l'oeuvre du génie. Elle montre juste comment il l'a "investie" dans son oeuvre et qu'elle fût sans doute dans ses toiles le génie de Picasso se mettant en scène.
Un seul regret de cette exposition : la fin est un peu baclée par la reprise pure et simple de certaines salles et des thématiques de la collection permanente du musée. Dora Maar s'efface mais n'est-ce pas ce qu'elle a toujours fait depuis qu'elle s'était assise à l'ombre du génie...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frederic T
  • Portrait de Frederic T
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42864 par Frederic T
j'ai vu syriana...
ca ma plutot plu, meme si le debut est un peu long (le temps de conprendre les liens entre les différentes séquences de l'histoire.). cela dit ca montre bien le monde des grands groupes pétroliers, et le recrutement des kamikases est assez bien montré , c'est un film qui fait réfléchir (un peu trop d'ailleur) surtout pendant son visionage...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42865 par Cédric F

j'ai vu syriana...
ca ma plutot plu, meme si le debut est un peu long (le temps de conprendre les liens entre les différentes séquences de l'histoire.).

Alors là chapeau bas ;D Parce qu'effectivement quand tu as compris les liens entre les différentes séquences et les différents personnages qui physiquement se ressemblent, l'histoire doit devenir passionnante.
Je suis d'accord avec toi aussi pour dire que le film montre assez bien comment on peut devenir kamikaze.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42866 par wieke
Pour le cinéma
Je suis allà voir Walk the line. :D Je ne connaissais pas grand chose à la musique de Johnny Cash ni à son époque, mais j'ai trouvé le film splendide. Il a duré près de 2 heures mais aurait pu continuer quelques heures que ça ne m'aurait pas dérangé! Vivement recommandé!

"Si vous voulez aller sur la mer sans risque de chavirer, au lieu d'un bateau, achetez une île!" (Marcel Pagnol)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42867 par Jean

Toute cette série sur le cinéma, ça fait un peu les 5 dernières minutes du Masque et la Plume...

À mon tour: j'ai vu Orgueil et Préjugé et c'est très bien. Bien fait, très vivant et vif... Je trouve ça original et frais dans le paysage actuel. Ça donne envie d'aller plus loin et de confronter à l'½uvre.

Ce qui fait plaisir, c'est que ça a l'air de marcher, j'y suis allé il y a quelques jours, c'était encore salle pleine pourtant ça fait un moment que c'est sorti...

Toutes ces critiques donnent bien envie de sortir mais là, pas vraiment le temps...


Ouais, j'y arriiiii....  PLOUF !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42879 par Cédric F
Ciné : "Célibataires" avec Guillaume Depardieu, Patrick Milles, Olivia Bonamy. Au début de la séance il y avait 40 personnes dans la salle, il n'en restait plus que 20 à la fin. Si si j'ai compté. Il fallait bien s'occuper tellement le film est mauvais.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Fréd
  • Portrait de Fréd
  • Hors Ligne
  • Moderator
  • Moderator
  • Imitations come and go... but 14s are forever!
Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42885 par Fréd

Ciné : "Célibataires" avec Guillaume Depardieu, Patrick Milles, Olivia Bonamy. Au début de la séance il y avait 40 personnes dans la salle, il n'en restait plus que 20 à la fin. Si si j'ai compté. Il fallait bien s'occuper tellement le film est mauvais.

Si je comprends bien, tu n'y es allé que pour le titre... :P ;D

Fréd. ;)

Fréd
Le nouveau Croc' est arrivé, vraiment heureux de retrouver tout le monde sur l'eau !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42886 par Thierry
C'est pour ça qu'il ne restait que 20 personnes à la fin du film....
Les autres étaient reparties en couples..... :-X ;D ;D ;D

Pauvre Cédric..... :'( :'(

;)

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42888 par Claire

Pour le cinéma
Je suis allà voir Walk the line. :D Je ne connaissais pas grand chose à la musique de Johnny Cash ni à son époque, mais j'ai trouvé le film splendide. Il a duré près de 2 heures mais aurait pu continuer quelques heures que ça ne m'aurait pas dérangé! Vivement recommandé!

Pareil! Un coup de coeur! :) Et dire que j'y allais sans conviction... Evidemment, les réalisateurs ont embelli un peu la vie de Johnny Cash, mais peu importe : le film est magnfique, le jeu des acteurs (et la performance vocale) est parfait. Du bon cinéma, même s'il est hollywoodien. lol

"Semblable à un prêtre à qui on arracherait sa divinité, je ne pouvais (...) me détacher de cette mer si monstrueusement séduisante..." Baudelaire, Déjà !, Le Spleen de Paris.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42954 par Thierry
Walk the Line:

Impeccable!!! Permets une belle (re)découverture de Johnny Cash. Déçu de voir venir la fin du film malgré plus de 2 heures.... :D :D ;)

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42955 par Cédric F
"Le nouveau monde" de Terrence Malick !

4 films en plus de trente ans et que des chefs d'oeuvre. Terrence Malick, sept ans après "la ligne rouge, nous livre son 4ème film, "le nouveau monde". Déclinaison de la légende de Pocahontas, ce film est également une réflexion sur la naissance de l'Amérique, passage presque obligé pour tout cinéaste américain digne de ce nom. L'histoire raconte l'arrivée en Virginie au tout début du 17 siècle de vaisseaux anglais afin d'établir une colonie. Montrant la difficulté des Anglais pour s'établir et leur confrontation avec les Indiens, ce film raconte également l'histoire d'amour inachevée et impossible entre la fille du roi des Indiens (Pocahontas) et un capitaine anglais, John Smith. Rencontre de deux personnages en marge dans leur propre monde, symbole de ce qu'aurait pu être l'Amérique, ce film est une belle réflexion sur l'altérité, l'identité, le choc des civilisations, l'éloge de la différence et un hymne à la nature. Mais ce film est sans doute un grand pour d'autres raisons : en premier lieu la maestria du réalisateur à filmer la nature, à la sublimer. Ce film est esthétiquement parfait et parvient à toucher l'ensemble de nos sens, nous transportant pendant plus de deux heures dans une espèce de rêve éveillé, de paradis perdu où souffle malgré tout un rythme d'allegresse. Les cinq premières minutes du film suffisent d'ailleurs à libérer toute la palette d'émotions sensorielles qui traversent ce film d'un bout à l'autre : sur une musique de Wagner la caméra filme des bateaux qui glissent sur un fleuve le long des terres vierges de la Virginie avant de se transporter sur les rives du fleuve, où les Indiens en communion avec cette nature luxuriante observent et attendent...
L'autre révélation du film tient à l'actrice qui interprête Pocahontas. Q'Orianka Kilcher est tout simplement absolument sublime, évoluant avec grâce, candeur et légèreté dans le rôle de ce personnage légendaire. Une révélation ! Une grande actrice est sans doute née.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • pchanez
  • Portrait de pchanez
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #42961 par pchanez
Alors pour Walk the line, je partage l'avis de Wieke ;-)

Autrement, on s'est regarde le DVD de Sin City ... assez sport

Le jour ou l'homme a decouvert le lait, que cherchait-il exactement a faire a la vache ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #43017 par Cédric F
On en n'a pas parlé sur breizhskiff mais en février on fêtait les 15 ans de la disparition de Serge Gainsbourg. Et j'ai l'impression que plus le temps passe, plus on prend conscience de son immense apport à la musique et à la chanson. A noter d'ailleurs le disque "Gainsbourg revisited" dans lequel des artistes anglo-saxons reprennent quelques uns des petits bijoux créés par l'homme à la tête de chou.
Et si vous deviez citer deux ou trois chansons de lui ?


Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Adrian
  • Portrait de Adrian
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Dinard - St Malo
Plus d'informations
il y a 13 ans 4 mois #43019 par Adrian
Moi ce serait "la chanson de Prévert", du Gainsbourg du début. Mes parents l'écoutaient souvent quand j'étais gamin, c'est le genre de chansons qui reste longtemps et qui pour moi marque toute une période de ma tendre enfance. :)

Je dois dire que j'ai été assez surpris par le nombre d'émissions qui se sont jetées sur le phénomène Gainsbourg la semaine dernière, certaines avec un regard franchement aux antipodes de ce que devait être la vision de Gainsbourg mais bon, c'est toujours bon de rappeler que beaucoup de chansons qui ont fait le succès d'autres artistes furent écrites par lui.

Ex RS600/B14
Aujourd'hui en Classic Yawl de 45 pieds

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • yabsinthe
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 13 ans 4 mois #43021 par yabsinthe

On en n'a pas parlé sur breizhskiff mais en février on fêtait les 15 ans de la disparition de Serge Gainsbourg. Et j'ai l'impression que plus le temps passe, plus on prend conscience de son immense apport à la musique et à la chanson. A noter d'ailleurs le disque "Gainsbourg revisited" dans lequel des artistes anglo-saxons reprennent quelques uns des petits bijoux créés par l'homme à la tête de chou.
Et si vous deviez citer deux ou trois chansons de lui ?

je reviens du Virgin où j'ai pu ecouter ce "Gainsbourg Revisited"

je suis globalement décu par la platitude des reprises malgré tout le beau monde (Jarvis Cocker, Tricky, Placebo, the Rakes, Portishead) réuni pour reprendre  quelques titres pourtant tres bons de Ginzburg (Requiem, Ballade de Melody nelson etc)

bon point pour Placebo (Melody) et Brian Molko (Requiem)... le reste est assez plat et , bien que je ne soit pas un fan absolu de SG, je trouve les originaux meilleurs

Quelqu'un connait il l'album de reprise de Gainsbourg par Mick Harvey (ex Birthday Party et Bad Seeds) "Intoxicated Man" ?




Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.278 secondes